23 juin : « Quand on n'est pas éligible à un mandat, on n'est pas éligible à une candidature, ni éligible au dépôt de la candidature (...) on n'a pas le droit de mettre la pression sur le Conseil constitutionnel… » (Dr Abdourahmane Diouf)


Dans 1014 jours, le président Macky Sall passera le témoin à un des dignes représentants du peuple qui ont pris part au rendez-vous du Mouvement pour la défense de la démocratie qui marquait, ce 23 juin, le 10ème anniversaire du M23. C’est l’avis de l’ancien directeur de campagne du parti Rewmi, le Dr Abdourahmane Diouf qui s’est joint, cet après-midi à la commémoration de l’anniversaire du M23.

Pour Abdourahmane Diouf, Macky Sall est arrivé à terme de son règne et il est obligé de passer le témoin car inéligible à un 3ème mandat. « Quand on n'est pas éligible à un mandat, on n'est pas éligible à une candidature et quand on n'est pas éligible à une candidature, on n'est pas éligible au dépôt de la candidature et quand on n'a pas le droit de poser une candidature, on n'a pas le droit de mettre la pression sur le Conseil constitutionnel, on n'a pas le droit d’amener les jeunes à l’abattoir », a expliqué le démissionnaire du parti d’Idrissa Seck.

Le Dr Abdourahmane Diouf a ainsi invité l’opposition à s’organiser pour barrer la route au président Macky Sall dans son ambition de vouloir briguer un mandat de plus...
Mercredi 23 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :