1ère séance plénière des députés : L’horloge de l’assemblée nationale rate le virage de la ponctualité.

Prévue à 11 heures, la première séance plénière de la 13ème législature a accusé un grand retard dans le déroulement de ses activités.

Dès son entrée dans la salle où se tenait la séance plénière, le président de l’assemblée Moustapha Niasse justifie son retard et l’absence de certains députés.
Après une courte prise de parole du premier vice président Abdou Mbow, une suspension de la séance pour 15 minutes est observée. C’était vers les coups de 11 heures 38 minutes.

Mais finalement les travaux ne reprennent qu'à 12 heures 38 minutes. Soit un retard d’une heure accusée.

Ce qui au regard de certains députés ne reflète pas le visage d’une assemblée de rupture prônée par la 13ème législature.

C’est le cas du député Déthié Fall qui se désole de cette situation, même si certains de ses collègues députés membres de la majorité semblent jouer la politique de l’Autriche en précisant qu’il n’y pas eu de retard dans le déroulement des activités lors de cette première séance plénière de la 13ème législature…


Mercredi 20 Septembre 2017




Dans la même rubrique :