1er mai : Des progrès et des lenteurs dans les revendications syndicales


Les revendications des centrales syndicales ont été au cœur de la  cérémonie traditionnelle de remise des cahiers de doléances.

Les charges ne désemplissent pas.
De l'alignement salariale en passant par l'habitat social, la liberté de la presse, les conventions collectives entre autres, les syndicalistes ont décliné l'ensemble des difficultés que rencontrent les travailleurs.

Le bilan décliné par les différentes centrales syndicales ne fait pas seulement état d'une insatisfaction.
Des avancées ont également été notées.

Pour mieux prendre en compte les revendications des travailleurs, le chef de l'État a pour sa part plaidé pour une méthode de traitement des doléances.

Sur certains points, par ailleurs, le président de la République s'est voulu formel : l'État à lui seul ne peut satisfaire les attentes des travailleurs.

Les représentants des organisations centrales ont, à l'unanimité, renouvelé leur engagement dans le mécanisme de gestion de la paix sociale.
Ils ont, individuellement, soumis, au Chef de l'État leurs cahiers de doléances.
Jeudi 2 Mai 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :