18ème Assemblée Générale de la CCPA : La citoyenneté paysanne et le développement durable du monde rural au centre des débats.


Cette 18ème Assemblée générale du cadre de concertation des producteurs d'arachide s'inscrit en droite ligne du programme de gouvernance de la structure paysanne. L'ensemble des acteurs de la filière arachide s'était donné rendez vous dans la grande salle de la chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Kaolack pour le renouvellement de leur bureau, mais aussi et surtout échanger et partager sur des questions qui intéressent leur organisation. Une organisation qui dispose d'une bonne santé financière malgré les quelques remous notés dans le secteur. C'est du moins l'avis de Hamidou Diop, le président du cadre de concertation des producteurs d'arachide. Un grand bond en avant possible grâce à un programme dénommé la contractualisation. Un format qui établit des cahiers de charge à respecter. À ce jour, l'organisation a remboursé l'intégralité de ses crédits. Cette assemblée générale de la Ccpa s'inscrit dans un contexte marqué par la campagne de commercialisation de l'arachide.
Une campagne qui se déroule lentement et sûrement, si l'on en croit les propos du directeur régional de développement rural de Kaolack.
À en croire Souleymane Diop, malgré les petites difficultés notées au début et dues à la capacité financière limitée de certains opérateurs, force est de reconnaitre qu'il y'a une rentrée d'argent dans les caisses de certains opérateurs, ce qui lui fait dire que la campagne se déroule normalement. 
Jeudi 31 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :