13 camions bloqués à Diboli (Mali): les syndicats donnent un ultimatum d'une semaine aux autorités et promettent de paralyser le secteur du transport


La mobilisation est de mise dans le secteur du transport routier et transnational. La coordination regroupant le Syndicat national des transports routiers et transnational et le Cadre unitaire des syndicats de transports routiers du Sénégal (Custrs), de Gora khouma a fait face à la presse ce jeudi 22 décembre 2022, à la zone de captage au siège de la Cnts/fc pour alerter et dénoncer le silence du gouvernement sénégalais sur leurs camarades chauffeurs et apprentis stationnés au Mali.
 
Selon la coordination, ils menacent d'être tués par la population malienne qui les accuse de perturber le secteur du transport. C’est pourquoi le secrétaire général du syndicat national des transports routiers et transnational donne un ultimatum d'une semaine aux autorités sénégalaises pour qu'elles trouvent des solutions à cette affaire...
 
«Les camions ont été chargés ici à Dakar, dans le camp militaire de Escoa. Après avoir été chargés, ils sont restés 6 jours sans quitter le pays. Arrivés au Mali, les autorités maliennes ont identifié que la marchandise chargée appartient à l'ONU… » a expliqué, Pape Mamadou Ndiaye, secrétaire général du syndicat.
 
Il ajoute que la population de Diboli a affirmé que si les camions dépassent ce stade ils vont détruire les camions, tuer les chauffeurs et les apprentis... Cela fait maintenant plus de 30 jours et il n' y a pas d'avancée...
 
Pape Mamadou Ndiaye, SG du syndicat national des transports routiers et transnational affirme que si rien n'est fait d'ici une semaine, le secteur du transport sera paralysé
Jeudi 22 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :