11 mai 2022 / La célébration de la disparition de Bob Marley risque de se faire sans yamba pour les adeptes.


11 mai 2022 / La célébration de la disparition de Bob Marley risque de se faire sans yamba pour les adeptes.
Le bonheur des uns fait le malheur des autres, a-t-on coutume de dire. En effet, l'armée a coupé la racine du bonheur des usagers du produit prohibé depuis l'annexion des bases de Salif Sadio dans le nord Sindian et celles nichées dans la forêt de la commune de Djibidione, où il a été noté une découverte importante de champs de cannabis communément appelé yamba. 

Plusieurs tonnes de yamba ont été découverts par l'armée dans le Sindian, le Djibidione au sud de la frontière avec la Guinée Bissau. De la marchandise qui était prête à être mise à la consommation sur le marché noir de la drogue. Malheureusement pour les trafiquants et la clientèle qui attendait son approvisionnement, les troupes du général Cheikh Wade, CEMGA et ancien comzone 5 de Ziguinchor, ce trafic florissant a connu un brusque coup d'arrêt. 
Les vendeurs voient ainsi leurs chiffres d'affaires fondre et la clientèle se voit sevrée de yamba. 

Le 11 mai sans yamba 

Au rythme où vont les choses, la célébration de la mort de Bob Marley, l'idole des rastamen, le 11 mai prochain, risque de se faire sans yamba. La source d'approvisionnement est complètement tarie, et les les receleurs n'osent plus aller aux lieux habituels d'approvisionnement pour chercher le produit. L'on nous parle même de spéculation du produit sur le marché noir. De ce fait, d'ici le 11 mai, le produit risque de connaître une forte pénurie au grand dam de ses utilisateurs. 
Dimanche 1 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :