10 milliards pour la confection de tenues scolaires : « les priorités sont ailleurs » (société civile)

Les 30 milliards pour la confection de tenues scolaires continuent de susciter diverses réactions chez les acteurs de l'éducation. Selon Abdou Faty du Sels/Authentique, « les priorités sont ailleurs. Avec ces 30 milliards de fcfa plusieurs problèmes du système éducatif dont les abris provisoires et le problème d'accès à l'eau, l'assainissement peuvent être définitivement réglés. »
Même son de cloche auprès de la société civile à l'image de la Cosydep. Selon Alioune Ndour, responsable suivi et évaluation à la Cosydep, c'est une initiative qui ne vient pas à son heure car le Sénégal est dans une période critique post Covid-19. « Nous allons porter ce plaidoyer pour que cette forte somme soit transférée dans d'autres domaines prioritaires du système éducatif... », dira-t-il.
De leur côté, les parents d'élèves sont déjà pour la mise en place d’un comité de gestion de ce fonds qui va relancer l'artisanat local et permettre ainsi à des milliers de jeunes de trouver des emplois. D'ailleurs, si cette subvention est maintenue, elle va avoir un impact chez les parents. Ainsi, selon eux, « on va être plus regardant car avec cette subvention de l’État, les inscriptions doivent être revues à la baisse dans les établissements scolaires », dira Abdoulaye Fané de l'Union des parents d'élèves et étudiants du Sénégal...


Mardi 10 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :