​Visite de Paganon à Touba : Retour sur un acte politique posé par un ambassadeur


​Visite de Paganon à Touba : Retour sur un acte politique posé par un ambassadeur
De source "maraboutique", la visite de Paganon à Touba n'à été inscrite sur aucun agenda et n'a figuré sur aucun registre . Elle n'a été que calcul politique et technique de dissuasion face à d'éventuelles critiques qui pourraient jaillir, suite à sa sortie malencontreuse sur le procès Karim Wade. Venir à Touba est subitement devenu stratégique pour le diplomate, comme c'est le cas pour les hommes politiques Sénégalais. 

De ce fait, cette visite a été organisée dans une précipitation monstre qui a même indisposé Touba. En effet, il nous revient que l'ambassadeur a tenu vaille que vaille, à rencontrer le Khalife Général des Mourides qui observait tranquillement sa retraite spirituelle à Mbacké Kajoor et surtout à quelques jours du magal de son regretté père. Le 17 mars, jour de la fameuse visite était un mardi, alors qu'il découle de l'agenda officiel du Saint-homme que les visites se font les jeudi, vendredi , samedi et dimanche et surtout pas le mardi.

Autre chose- Dans l'interview qu'il a accordé aux journalistes, Jean Félix Paganon dit s'être entretenu avec le Khalife Général sur le radicalisme religieux et le Soufisme . " Rien de cela n'à été " confie la main sur le cœur notre interlocuteur. " Ils n'ont abordé aucun sujet de ce genre. C'est juste des Salamalecs. Rien de plus! Ils n'ont abordé, non plus, l'affaire Karim Wade comme dit dans la presse. " En fait, Paganon était plus intéressé par l'aspect médiatique de son périple que par la teneur de l'entretien. Mieux, le diplomate qui se refusait  à tout calcul avait dit inscrire dans son "fameux " agenda des visites auprès des autres familles religieuses du Sénégal. Mais une dizaine de jours après, rien...

Toutefois, lors de cette visite, une fausse information a été distillée, concernant des menaces perpétrées par les jeunes Mbacké-Mbacké souteneurs de Serigne Assane Atekh et par des membres de " Boolo Doolél Karim ". Absolument inexact ! Ces jeunes chefs religieux étaient venus rendre visite Cheikh Bass Abdou Khadre, et c'est à peine qu'ils ont aperçu le diplomate. Pour ce qui est des jeunes libéraux, ils n'ont rien fait qui soit de nature à perturber la visite en question... 
Vendredi 27 Mars 2015
Dakaractu




1.Posté par SENEGALAIS NOUVEAU le 27/03/2015 19:36
DE TOUTE FAçON, IL VA BIENTOT FOUTRE VLE CAMP PAR CE QUE HOLLANDE EST FINI. LES SENEGALAIS PREFERENT LE FRONT NATIONAL A HOLLANDE. VIVE MARINE LE PEN.

2.Posté par eva le 27/03/2015 23:07
Si les visites ne se font ni les jeudi, vendredi , samedi et dimanche et surtout pas le mardi raison de plus pour ne pas y céder et être sous le diktat, et selon le bon vouloir du toubab quand il le chante. Notre grand-père cheikh ahmadou ba n'aurait céder sous aucun prétexte meme avec tout le respect et la bienséance qu'on lui connaissait. Foula moy diay dakkhar, nagnou bayi masslakha bou eup bi.Sen deukk ken dougnou toleré dara, mem la liberté de pratiquer notre religion, il n'y a que des interdits et on s'y conforme..



Dans la même rubrique :