​Macky aux enseignants : « On ne peut pas continuer à tant investir pour un secteur aussi perturbé »


​Macky aux enseignants : « On ne peut pas continuer à tant investir pour un secteur aussi perturbé »
A Guinguinéo pour les besoins du forum régional de Kaolack, le Président Macky Sall a déploré la recrudescence des grèves qui secouent le milieu scolaire depuis quelques semaines.  Cette situation est regrettable, signale-t-il, pour un secteur qui reçoit énormément d’efforts financiers de la part de l‘Etat du Sénégal. Toutefois, le Président de la République a choisi de couper la poire en deux. Après avoir invité les enseignants à nouer un dialogue sincère avec l’Etat, il a exhorté le Gouvernement à toujours respecter ses engagements. Il souhaite signer un protocole d’accord qui permettra d’avoir un système éducatif stable sur une longue durée et des enseignements de qualité...
Mardi 14 Avril 2015
Dakaractu




1.Posté par Amadou Ndiaye le 14/04/2015 09:33
Il est temps de de faire un diagnostic sans complaisance du système éducatif et de ses animateurs. Les enseignants savent très bien que cette noble fonction n'est pas faite pour s'enrichir, et il nya pas de plus enrichissant que d'inculquer et former des enfants qui sont le devenir de cette nation. Ce à quoi on assiste n'est plus une gréve mais une haute trahison envers ce peuple qui a tout sacrifié pour consacrer près de la moitié de son budget au secteur éducatif.
N'est - il pas temps de faire signer des contrats à ces enseignants comme celà se passe aux USA avec une exigence de résultats à la fin de chaque année scolaire?
Comment des gens qui sont incapables de faire réussir 20% de leur effectif opposent demander d'autres faveurs?
Tous ces enseignants qui demandent des faveurs enseignent dans d'autres structures au détriment de l'enseignement public.

2.Posté par Mitrailleur le 14/04/2015 12:38
c´est un discours franc et partial.

3.Posté par rismat le 14/04/2015 13:25
si vous pouvez tant d'argent dans la politique sans aucun resultat sur le bien vivre des senegalais vous pouvez en faire autant pour l'enseignement

4.Posté par hkhh@yahoo.fr le 14/04/2015 19:01
on investit aussi bcp d argent pour marabout et autres politiciens sans rendements....

5.Posté par Flo le 14/04/2015 23:28
M. Ndiaye, comme vous l'avez dit, les enseignants sont bien conscients que leur métier n'est pas celui par lequel on fait fortune. Toutefois, cela n'empêche pas qu'ils puissent réclamer leur dû. Ne demandez pas l'impossible aux enseignants . Aujourd'hui personne ne travaille uniquement pour l'amour du métier. Tout en ayant choisi cette fonction, ils ont tout de même des besoins à satisfaire et des familles à prendre en charge. Vous vous hâtez de tirez un bilan et de jeter le discrédit sur les enseignants, or vous ne comprenez rien au fonctionnement du système éducatif. Que Macky sache qu'on ne pourrait avoir un Sénégal émergent sans éducation de qualité. Et on ne peut parler d'éducation de qualité sans des enseignants bien formés et bien traités.

6.Posté par cissé le 16/04/2015 18:09
Tous les Patriotes constatent avec amertume que les enseignants en grève sont sur le point de devenir des ennemis de leur Nation ,des apatrides sans cœurs qui pour leurs propres intérêts veulent sacrifier des générations entières.
Il faut savoir s'arreter voila tout...Soit vous faites votre travail soit un de ces jours vous serez tous remplacés par des jeunes du jour au lendemain comme pour les policiers radiés.Ne croyez pas que le président est plus mou que son excellence Monsieur Diouf...Quand l’intérêt national est menacé aucune sanction n'est de trop.
Quelle honte ,passer des journées à ne faire et à la fin du mois empocher nos maigres ressources.Il arrivera un moment ou vous n'aurez plus la quiétude d'aujourd'hui car les patriotes vont bientot commencer à vous traquer...



Dans la même rubrique :