​La 8e vice présidente de l'Assemblée nationale répond à Pape Diop : “Il ne faut pas être trop pouvoiriste”


Pape Diop a été déchu de son poste de 8e vice-président de l'Assemblée nationale au profit de son collègue Fatma Diop. Seulement, le président de Bokk Gis-Gis n'a pas pris goût à cette défenestration provoquée par la loi sur la parité. En termes clairs, il entend déposer un recours pour être rétabli dans ses droits. Mais s'il ne dépendait que sa remplaçante, Pape Diop n'irait pas jusque-là. 

Interpellée sur la question par Dakaractu, la désormais 8e vice-présidente demande à son prédécesseur de faire preuve de dépassement. “Il a été président de l'Assemblée nationale pendant 5 ans. De même qu'à la tête du Sénat. Il a également dirigé la mairie de Dakar. Si j'étais lui, je ne me rabaisserai pas de la sorte pour un poste de vice-président à l'Assemblée nationale”, répond-elle à Pape Diop. Qui, d'après elle, devrait se mettre à la hauteur d'hommes comme Idrissa Seck. “Il ne faut pas être trop pouvoiriste”, largue-t-elle à l'endroit de Pape Diop. Pour finir, Fatma Diop fait savoir que l'ère des femmes a sonné et que ces dernières doivent prendre leur courage à deux mains pour jouir pleinement de toutes les faveurs à elles offertes par la loi.
Mardi 16 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :