​Acharnement à faire de son fils le prochain candidat du PDS aux élections en 2017, avant même le verdict de son procès : Que saurait bien Wade?


​Acharnement à faire de son fils le prochain candidat du PDS aux élections en 2017, avant même le verdict de son procès : Que saurait bien Wade?
Abdoulaye Wade comme les responsables du parti démocratique sénégalais (PDS) ont choisi hier, Karim Wade, pour en faire leur candidat aux prochaines élections présidentielles prévues en 2017, malgré le fait que son fils est toujours en prison, et ne sera fixé que demain sur son sort, après un procès qui aura duré plus de 6 mois.
Abdoulaye Wade, malgré des fuites de part et d’autre sur une probable peine allant de 5 à 7 ans qui planerait sur la tête de son fils, a maintenu sa volonté de le voir porter les couleurs de son parti lors de la prochaine présidentielle. Malgré la réticence de plusieurs des responsables qui s’y sont opposés en présentant leur candidature, Wade a finalement obtenu gain de cause.
Cependant, après avoir bandé les muscles quant à une éventuelle condamnation de son fils, Abdoulaye Wade, depuis hier, a changé de discours, appelant plutôt au calme et à la sérénité. Allant même jusqu’à annoncer un commentaire du verdict qui sera prononcé demain. 
Qu’est-ce qui a bien pu se passer, pour que Abdoulaye WADE qui était prêt à « mourir » ou aller en prison pour faire libérer son fils se soit finalement calmé? Quelle assurance a-t-il obtenue? De qui? Et pourquoi son acharnement à faire de son fils le candidat du Pds?
Autant de questions que la suite des événements nous permettra de découvrir...
Dimanche 22 Mars 2015
Dakaractu




1.Posté par Paulin BINDIA le 26/03/2015 22:47
Karime est un problème pour le Sénégal.



Dans la même rubrique :