« Monsieur le Président, des journées de prières nationales nous feraient aussi beaucoup de bien » (Abdou Fatah Guèye)


Permettez-moi d’emprunter ce canal pour vous adresser d’abord mes vifs encouragements par rapport à cette situation inopportune dans laquelle vous vous trouvez vous et toute la nation Sénégalaise. 

Je viens par cette présente vous demander de bien vouloir décréter des " journées nationales de répentances et de prières"  lors desquelles chaque citoyen,   quelque soit son obédience religieuse, formulera des prières, des demandes de pardons et consentira des aumônes pour solliciter l’agrément d’ALLAH l’omniscient, l’omnipotent, le créateur des virus des bactéries, des champignons.  Bref, le  Créateur de l’univers qui est infiniment grand (avec ces milliards de galaxies, des milliards d’étoiles et de planètes) . Des créations tirées  à partir du néant : 

Le Coran 40-57- dit :" La création des cieux et de la terre est plus grandiose que la création des gens. Mais la plupart des gens ne savent pas. 
Afin qu’Allah nous aide à vaincre cet ennemi commun qu’est le CORONAVIRUS (COVID 19) et toutes ses conséquences mais aussi toute autre maladie qui peut nous affaiblir. 
C’est qu’il nous a promis dans le Coran et IL ne manque jamais à ses promesses, Sourate 8-33 ...et ALLAH ne saurait les punir tant qu’ils demandent Son pardon.

De même je vous prie de bien vouloir associer à ces journées aux autorités religieuses afin que toutes les mosquées relayent en boucle des extraits sonores du Saint Coran mais aussi de demander  aux patrons de presse d’en faire autant à travers leurs supports audiovisuels. 

Ainsi comme l’a fait votre Collègue President, M Paul Kaghamé de la République de Rwanda, donnez-moi Excellence M Le President de la République l’opportunité en tant que citoyen sénégalais mais aussi, en tant que Président d’une des plus grandes Association à but non lucratif (TOUBA CA KANAM), de vous lancer ce challenge.(#challengeDoua)

De grâce, Monsieur le Président que rien ne vous empêche d’emmener les sénégalais vers la rédemption. La démocratie encore moins la laïcité ou quelques autres idéologies autres ou systèmes autres . L’heure n’est pas à débattre sur l’origine du virus, car quelque-soit son origine, ces mutations et ou sa propagation sont du dommage d’ALLAH.

Étant convaincu que  la maladie à Coronavirus a bouleversé beaucoup de vies et Vous et votre gouvernement êtes à pied d’œuvre pour stopper sa propagation et dans l’attente d’une suite favorable à cette proposition, Je vous prie Excellence M Le President de la République de bien vouloir recevoir mes salutations et voeux les plus dévoués. 

Abdou Fatah Guèye 
President de l’Association Touba Ca Kanam
Samedi 28 Mars 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :