« Les problèmes des syndicalistes ne datent pas du règne de Macky Sall... Si les dirigeants de l'époque étaient comme lui, il n'y aurait pas de problème » (Cheikh Kanté)


Les syndicalistes campent sur leur position et comptent poursuivre leur plan d’action. Le G7, au sortir de sa réunion avec Cheikh Kanté, le ministre en charge du Pse et du monitoring des engagements avec les syndicats, s’est ouvert à la presse. En effet, il a fini par conclure que plusieurs points mentionnés dans les accords du 30 avril 2018 passés entre le gouvernement et les syndicats ne sont toujours pas tenus en compte.
Plusieurs points d'alerte qui tournent autour du système de rémunération ne sont pas spécifiques aux enseignants, contrairement à l'ensemble des fonctionnaires de l'État.
Ainsi, cette 2ème plénière par rapport au suivi de ces accords a permis aux acteurs d'éplucher l'ensemble du protocole, point par point afin d'évaluer la situation.
Notamment, selon le ministre Cheikh Kanté, au niveau de la fonction publique, il y'a eu certes  des avancements notés tels que la dématérialisation, la fonctionnalité du guichet unique, la publication des actes administratifs d'admissibilité, etc. Il soutient que "Le gouvernement a respecté le paiement des arriérés de 57 milliards en 2018 ,52 en 2019, de même que les indemnités de logement intégralement respectés, ce qui lui a coûté la somme de 117, 600 milliards du crédit DMC."
Cependant, les enseignants de répliquer que malgré cela beaucoup de points restent non résolus. Toutefois, Saourou Sène, le porte parole du jour des syndicalistes affirme que le comité scientifique du G7 va se retrouver très prochainement en réunion de comité où il fera le procès verbal qu'il compte partager avec leur base pour décider de la suite de leur plan d'action. 
Dimanche 26 Janvier 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :