« La socioculturalité de ce pays ne facilite pas l'interdiction de manifestations religieuses surtout confreriques par un Chef de l'Etat » (Maodo Malick Mbaye)


Le Covid 19 a suffisamment démontré  ses effets dévastateurs ailleurs et ici . Aujourd'hui il est au centre des décisions politiques les plus urgentes et les plus delicates .

Le Senegal est une republique et une démocratie dans lesquelles les pouvoirs du Président de la République ne sont absolues . En clair le Senegal et ses citoyens ne sont  ni le royaume du Maroc ni la monarchie soaoudienne avec leurs rois et leurs sujets . 

 

Par conséquent le Président de la République Macky Sall serait mal a l'aise de prendre des décisions brutales d'interdiction des manifestations religieuses notamment confreriques . 

 

C'est pourquoi toute mesure d'envergure liée  au Covid 19 doit faire l'objet d'un consensus aussi total que possible. 

Cela dit la responsabilité de l'Etat ne peut pas être évacuée face au péril massif que peuvent produire des rassemblements  de centaines voire des milliers de personnes .

 

Certe en France comme au Senegal l'Etat ne régente pas la religion mais assure la sécurité des citoyens de toute obédience en tous lieux et en toutes circonstances.

  

Toutefois Ici au Senegal face à une épreuve sanitaire comme le Covid 19 les leaders  confrériques connus et respectés dans ce pays comme les responsables de l' Eglise doivent prendre leurs responsabilités  pour  protéger leurs disciples au même titre que le Président de la République doit assumer les siennes pour mettre à l'abris les citoyens.  

Bref c'est la main dans la main que le pouvoir temporel et l'autorité religieuse conjugueront leurs efforts pour faire face  le Coronavirus. .

 

Maodo Malick mbaye 

Leader du Mouvement Gem Sa Bopp

Samedi 14 Mars 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :