« Je saisirai mon collègue des finances et des infrastructures... La Sapco a besoin d'argent pour... » (Alioune Sarr)


Le ministre du tourisme Alioune Sarr était ce lundi à Pointe Sarène pour constater de visu l'état d'avancement des travaux. Occasion saisie par le ministre pour exprimer sa satisfaction de l'avancement des travaux. 
Profitant de cette visite, le ministre du tourisme a plaidé pour la Sapco sans oublier le tronçon Keur Balla Lô, Pointe Sarène.. 

‘’Notre visite d’aujourd’hui a pour objet de constater de visu l’état d’avancement des aménagements qui sont confiés à la SAPCO, au regard de sa mission qui est de s’occuper des aménagements des sites touristiques, en particulier celui de Pointe-Sarène’’, a déclaré Alioune Sarr visiblement satisfait de l’état d’avancement de la zone.


Il se dit également très satisfait de la bonne marche des travaux de cet hôtel qui, au-delà des 514 premières chambres, vise le millier de chambres. Aussi, le ministre du Tourisme et des Transports aériens salue le pragmatisme de l’entreprise qui, en dépit de la pandémie de Covid-19, a continué à faire confiance au Sénégal.

Le réceptif érigé sur 7,5 ha est abrité par une zone de 25 ha, a souligné M. Sarr, qui soutient que Pointe-Sarène fait partie des ‘’sites touristiques majeurs’’ du Sénégal. D’où, selon lui, l’importance de l’accompagner dans le cadre de la politique d’aménagement touristique.

‘’L’Ageroute vient de nous confirmer que pour le tronçon Keur Balla Lô-Pointe-Sarène, distant de 14 km, les études ont été faites, l’entreprise a été sélectionnée et qu’il ne reste que la ligne budgétaire pour que les travaux démarrent’’, a souligné Alioune Sarr.


Il promet de s’en ouvrir au ministre des Finances et du Budget et à celui des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement pour que les travaux de construction de ce tronçon soient diligentés pour que la connexion Keur Balla Lô-Pointe-Sarène soit réalisée dans les meilleurs délais.

‘’Parce que c’est une condition sine qua non de l’attractivité de la zone et constitue une demande forte des investisseurs, en particulier du groupe Riu’’, a précisé M. Sarr.

Le ministre a aussi visité la station d’épuration qui est en train d’être réalisée par la SAPCO, qui a besoin de moyens financiers pour y arriver. Il a promis de porter le plaidoyer auprès de son collègue des finances pour que, d’une part, les impenses soient payées, et que d’autre part, la SAPCO soit accompagnée dans les travaux d’assainissement de la zone.
Lundi 8 Février 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :