« Je ne vois pas en quoi un article informatif peut faire l'objet d'aller saccager... Il est temps que cela cesse » (Mignane Diouf)

À la suite du saccage des locaux du quotidien d'information "Les Échos", de nombreuses personnes sont venues compatir et soutenir l'organe de presse victime. Des collègues de la corporation, des proches et des acteurs sociaux étaient tous sur place. Tous dénoncent et réclament une punition pour que ce genre d'agression que subit fréquemment la presse dans l’exercice de sa fonction s'arrête. En ce sens, Mamadou Mignane Diouf, le coordonnateur du Forum social, rencontré sur les lieux, a interpellé de vive voix la justice sénégalaise afin qu'elle prenne une bonne fois pour toutes des mesures idoines pour que les journalistes soient protégés et que ces incidents ne puissent plus jamais se reproduire.


Mardi 4 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :