« Il faut soutenir cette idée de Aïda Mbodj pour la protection des enfants, notamment ceux des Daaras » (Cheikh Abdou Lahad Touré, responsable politique Apr Mbacké).


« Il faut soutenir cette idée de Aïda Mbodj pour la protection des enfants, notamment ceux des Daaras » (Cheikh Abdou Lahad Touré, responsable politique Apr Mbacké).
Ce dialogue politique est loin de connaître son épilogue précisément dans la mise en oeuvre des différentes propositions émanant des acteurs. Ce matin, l'ancienne ministre de la femme  a évoqué au cours de la cérémonie d'ouverture des travaux sur le dialogue national, le problème lié aux enfants vulnérables et sans protection. 

Depuis la Mecque, le responsable politique Apériste, Abdou Lahad Touré, abondera dans le même sens pour dire : " Il faut féliciter cette audace de Aïda Mbodj sur la protection des enfants, car ils sont pour la plupart sacrifiés, marginalisés et laissés à eux mêmes. Ce qui est anormal", dira Cheikh Abdou Lahad Touré.
Issu de l'enseignement du Daara, le responsable politique pense qu'il est bien placé pour parler au nom de ces enfants qui sont souvent laissés en rade. " Le président de la République, considérant qu'il est temps de soutenir les Daaras pour les aider à se moderniser comme on le fait pour l'école française" soutient-il. Pour lui, la plupart de ces enfants qui errent dans les rues doivent être regroupés dans 
des Daaras modernes afin de leur permettre d'avoir une éducation comme leur semblables des écoles où se fait l'enseignement du français.

Donc, étant un pur produit du Daara, Cheikh Abdou Lahad Touré appelle à un repli sincère sur la protection de ces enfants comme l'a si bien noté la député Aïda Mbodj...
Mardi 28 Mai 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :