« Ceux qui agitent le rabat d'arrêt n'ont qu'une seule intention : faire en sorte que leur client se présente à une élection présidentielle » (Me Samba Bitèye, avocat de l'Etat)

Les avocats de Khalifa Sall veulent faire traîner la procédure pour permettre à leur client d'être candidat à l'élection présidentielle du 24 février 2019. C'est du moins l'avis de Me Samba Bitèye, avocat de l'État du Sénégal. Il assure : "Ceux qui agitent le rabat d'arrêt n'ont qu'une seule intention qui est de faire en sorte que leur client se présente à l'élection présidentielle"...


Jeudi 3 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :