« Au Sénégal, les acteurs juridiques doivent se mettre à jour de nos dispositions afin de les appliquer » (Me Malick Sall)


Ce lundi 9 mai, le ministre de la Justice, Me Malick Sall, a présidé la deuxième édition de la session de formation en Droit international, portant sur le thème : "Justice et État de droit"

L’état de droit est aujourd’hui considéré comme la principale caractéristique des régimes démocratiques et la justice doit en être le garant. C’est sans doute ce qui laisse croire à sa particularité surtout pour ce qui en est du Sénégal. 

Selon le ministre de la justice, les juridictions doivent être en mesure de confronter les différentes normes afin de juger de leur légalité, y compris s’il s’agit des règles ayant un rang élevé dans la hiérarchie. C’est le cas des conventions internationales qui, en vertu de l’article 98 de la constitution du Sénégal, ont une primauté sur le droit interne.

Face à son importance, Me Sall, en présence de différents magistrats de haut rang venus de plusieurs pays de la zone, notamment ceux de la Cour suprême du Bénin, a appelé l’ensemble des hommes de justice du Sénégal à se préparer afin d’appliquer les différentes conventions juridiques à l’issue de leurs sessions de formation...
Lundi 9 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :