présidentielle 2012: Le ministre chargé des Elections, Cheikh Guèye annonce la guerre des couleurs et la bataille des étoiles et des sigles


présidentielle 2012: Le ministre chargé des Elections, Cheikh Guèye annonce la guerre des couleurs et la bataille des étoiles et des sigles
Le ministre chargé des Elections Cheikh Guèye a assuré, mardi à Dakar, que son département a les capacités budgétaires et techniques de "couvrir" 35 candidats pour le scrutin présidentiel du 26 février prochain.

‘’Il n’y a pas de souci à se faire à ce niveau : les prévisions budgétaires et techniques peuvent couvrir jusqu’à 35 candidats’’, a dit M. Guèye lors du vote par le Sénat du projet de loi instituant le nouveau code électoral.

La Chambre haute du parlement sénégalais a adopté mardi à l’unanimité le projet de lois modifiant le code électoral. Ce nouveau code qui remplace celui de 1992 comporte des changements majeurs avec le nombre d’articles qui est passé de 298 à 360.

‘’Le plus difficile, c’est la confection des documents de propagande avec tous les frais afférents’’, a reconnu le Ministre, interpellé par les Sénateurs sur la ressemblance des couleurs des différents candidats.

‘’C’est toujours la guerre des couleurs et la bataille des étoiles et des sigles’’, a indiqué M. Guèye, avant de rappeler : ‘’Dans le passé, nous avions connu une querelle de paternité de la calebasse et l’écuelle entre deux états-majors.’’

‘’Mais nous allons rien négliger, parce qu’en matière électorale le diable se trouve dans les détails’’, a-t-il assuré. ‘’Le code électoral, souligne Cheikh Guèye, sera appliqué dans toute sa rigueur’’.

‘’Il n’ y aura pas d’état d’âme, il n’y aura pas de parti pris. Tout sera fait conformément à la loi’’, a-t-il promis.

Le ministre chargé des Elections dit avoir pris conscience du rôle central qui est le sien et de l’attention qu’il suscite.

‘’Je sais que je suis le ministre le plus surveillé, le plus épié et le plus sollicité. J’en suis conscient’’, a-t-il souligné avec force, ajoutant : ‘’Je suis un ouvrier du code électoral’’.

‘’Je préfère qu’on me dise que vous avez appliqué un mauvais code, que vous avez violé le code’’, a-t-il fait remarquer.

( APS )
Mardi 27 Décembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016