le "yonnu yokkuté", une réalité ou un leitmotiv?


le "yonnu yokkuté", une réalité ou un leitmotiv?
Les prix des denrées de premières nécessité renchérissent jour après jour, le chômage augmente de plus en plus chez les citoyens ordinaires, les agresseurs font régner la loi du plus fort est toujours la meilleure dans presque partout au Sénégal. Pourtant des mesures coercitives applicables illico presto avaient été annoncées par le candidat devenu président lors de la campagne électorale. Un de ses conseillers avait dit que le "yonnu yokkuté" était un programme chiffré. Le discours était-il trompeur ou fallait-il se méfier d'un économiste qui fait de la politique politicienne? En tous cas, le temps reste le meilleur juge. Revenons-en aux pratiques "wadiennes" qui persistent. Au moment ou les marché de gré à gré continuent d'être enregistrés, on note une hausse non justifiée des salaires des députés. Le conseil économique social et environnemental qui est censé être un milieu socioprofessionnel est devenu un site pour recaser des personnes venues de partout et de nul part du fait de leur position politicienne. Peut-être que je suis absente! La constitution que le BBY avait défendue hier a t-elle changé jusqu'à interdire des marches? Les afro-pessimistes ont-il raison de dire que quand ça change ça se ressemble? Il est heureux de voir des voix s’élever pour défendre les libertés constitutionnelles. Il n'est jamais top tard, il est possible de rectifier si toute fois la maladie infectieuse du wadisme na pas de vecteur au sein de la mouvance présidentielle même si tout n'est mauvais dans la gestion précédente.

Binta Djigo
Etudiante
Lundi 13 Mai 2013
Dakaractu




1.Posté par le peuple le 13/05/2013 12:37
nous avons un probléme de principe dans ce pays!!nous avons tous nos responsbilités pour la survie de notre chér pays!!!!

2.Posté par djiby le 13/05/2013 17:09
Il est nul ce maky il doit être amené à la cpi ns sommes dessu



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015