le M23 évoque un "plan de riposte" contre la candidature de Wade


le M23 évoque un "plan de riposte" contre la candidature de Wade

Le Mouvement du 23 juin (M23) a élaboré son plan de riposte contre la candidature du président sortant Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle, afin d’éviter que "le pays ne sombre dans le chaos", ont indiqué samedi ses responsables basés à Tambacounda.

‘’Le mouvement du M23 a un plan de riposte. Nous devons dérouler ce plan pour empêcher le pays de sombrer dans le chaos comme cela s’est passé (ailleurs), pour dire non à la candidature de Wade et préparer l’assaut final contre le pouvoir de Wade’’, a déclaré Alassane Guissé, délégué général de Yoonu Askan-wi.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à laquelle avaient pris part la plupart des formations politiques membres du M23, M. Guissé, selon qui, la bataille pour le retrait de la candidature de Wade est la ‘’mère des combats’’, a révélé que si le président sortant persiste dans son option, le M23 se constituera en ‘’conseil constitutionnel populaire’’.

‘’Le M23 a défini un plan d’actions jusqu’au 17 février. Après le 17, un autre sera défini (et qui) est intitulé l’assaut final’’, a-t-il annoncé.

D’après les organisateurs la tenue de la conférence de presse de ce samedi s’inscrit dans ce plan d’actions, en plus d’une marche prévue mercredi dans la commune.

Plusieurs questions dont la violence forces de l’ordre et l’unité au sein du M23, ont été abordées lors de cette rencontre.

Il a ajouté que le mouvement des partis d’opposition a démontré sa capacité à faire reculer le pouvoir, lors de sa mobilisation du 23 juin, laquelle avait contraint le président Wade à retirer son projet de loi instituant un ticket présidentiel. Le mouvement du 23 juin était né au lendemain de cette manifestation populaire.

Interpellé sur l’action concrète que le M 23 compte mener si le 26 février le président sortant maintient sa candidature, M. Guissé a noté que là est le ‘’grand point d’interrogation’’.

Selon M. Guissé, le M23 dévoilera sa stratégie au moment opportun. Il a toutefois précisé que le mouvement regroupant opposition et société civile ne veut pas ‘’détruire le pays pour ensuite travailler à le reconstruire’’ une fois au pouvoir.

‘’Nous sommes des partis organisés et méthodiques’’, a, pour sa part, indiqué Sina Cissokho, responsable des jeunes socialistes, selon qui, ‘’le M23 a adopté une ligne très pacifique’’, ses leaders ayant décidé d’arriver au pouvoir ‘’sans violence’’. ‘’Wade d’une manière ou d’une autre quittera le pouvoir’’, a-t-il martelé.

Alassane Guissé a, cependant, noté que la mise en œuvre de son plan de riposte n’empêche au M23 d’exécuter son programme de campagne. ‘’Abdoulaye Wade pense qu’on sera tellement concentré sur ‘’Wade dégage’’ qu’on ne battra pas campagne’’, a-t-il non sans relever que tel n’est pas le cas.

Parallèlement à leur campagne de dénonciation de la candidature de Wade, les différents partis d’opposition ont monté leurs comités électoraux, envoyé leurs listes de mandataires, et font du porte-à-porte pour convaincre les populations, a-t-il relevé.
APS

Samedi 11 Février 2012




1.Posté par agbo le 11/02/2012 20:06
TROOOPPPP TARD CHERS LEADERS DE M23 MALHEUREUSEMENT C EST TROP TARD POUR RECULER EN ARRIÈRE WADE VA VOUS BATTRE PUISQU'IL EST EN PLEIN CAMPAGNE ÉLECTORALE ET EST ENTRAIN DE SILLONNER LE SÉNÉGAL PAR DES MEETING DE RAT DE MARRE HUMAINE PARTOUT Où IL PASSE ALORS QUE VOUS L 'OPPOSITION PENDANT CE TEMPS VOUS PERDEZ VOTRE TEMPS EN DISANT QU'IL NE SERA PAS CANDIDAT CAR VOUS ETES IMPOPULAIRE ET INCAPABLE DE MOBILISER COMME LE FAIT WADE ET LE P.D.S MAINTENANT IL EST SURE QUE WADE PASSERA AU PREMIER TOUR. GORGUI DOU SENE MOROM

2.Posté par CHEIKH IBF le 11/02/2012 21:42
wakhet ne passera pas un seul candidat pour toute L'opposition contre wade wakhet et macky pour la paix au senegal.UN PRESIDENT CONSENSUEL ET CHAQUE LEADER A SON DOMAINE DE COMPETENCE.JE VOTE IBRAHIMA FALL

3.Posté par mao le 12/02/2012 09:54
le m23 est entrain de mener la campagne la moins joyeuse de l histoir electorale du senegal aprés une serie de manifestations violentes et sanglantes avec mort d hommes.

4.Posté par khalate le 12/02/2012 10:03
aujourd hui la presidentielle telle qu elle est abordé par l opposition du m23, avec des professions de foi et des propos enflammés n ayant pas valeur de programme, conduit à l impasse.

5.Posté par xam xam le 12/02/2012 10:10
les meetings collectifs du m23 masquent mal les clivages tactiques et des rivalités crypto personnelles et installent tous les opposants sur la pente d une confusion désarçonnante.

6.Posté par mao le 12/02/2012 10:15
le m23 est sur une sinueuse ligne anti wade à la recherche d une strategie plus urgente que l indispensable vulgarisation des programmes.EST ce judicieux?

7.Posté par khalate le 12/02/2012 10:21
le m23 initie une cascade de marches de protestations et un festival de procédés réthoriques douteusement efficaces contre la peau politique cuirassée de maitre wade.

8.Posté par xam xam le 12/02/2012 10:30
les rassemblements du m23 DES 6 ET 7 FEVRIER, à dakar et rufisque, ont donné le ton d une quete tatonnante de strategie de campagne qui n a pas empeché le candidat du FAL2012 a deroulé son agenda sur l ensemble du pays.

9.Posté par mao le 12/02/2012 10:43
l heure de vérité du scrutin du 26 fevrier arrive au galop, l opposition du m23 méne une campagne hybride qui consiste à aller aux elections sans avoir les moyens politiques de contraindre la candidature de wade.

10.Posté par khalate le 12/02/2012 10:52
la stratégie clair obscure de paticipation minimale à la campagne électorale et d opposition maximale à celle de wade est une attitude qualifiable de capitulation.

11.Posté par xam xam le 12/02/2012 11:07
les quatre candidats qui pesent dans le m23 sont devant un dilememe cornenelien qui fait du boycott une arme auto destructrice.DANS ce cas de figure la compétition ne s arretera pas et se deroulera entre wade et les autres candidats non signataires du boycott.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016