l’UJTL veut changer de discours pour réélire Wade à Kaolack


l’UJTL veut changer de discours pour réélire Wade à Kaolack

Le secrétaire général du comité de liaison fédéral (CLF) de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (UJTL) à Kaolack (centre), Ameth Nasser, a indiqué que ses "frères" membres de cette structure affiliée au PDS, au pouvoir, comptent changer "unilatéralement" de discours et d’approche pour "inverser la tendance défavorable au candidat Abdoulaye Wade" à l’issue du deuxième tour de la présidentielle.

M. Nasser qui s’entretenait avec la presse, dimanche dans la capitale du Saloum, a dit qu’il était "convaincu qu’en adoptant un discours et une approche nouvelle durant la campagne électorale pour le deuxième tour", le camp du président sortant va "rapidement rattraper les voix perdues le 26 février dernier", lors du premier tour.

"C’est vrai que par moments, le discours servi par certains responsables libéraux n’a pas été accrocheur, il faut l’accepter et changer de démarche avant qu’il ne soit trop tard notamment en ce moment où il ne s’agit plus de bilan mais plutôt de remobilisation pour reprendre Kaolack", a relevé le secrétaire général du comité de liaison fédéral de l’UJTL.

"La jeunesse libérale de Kaolack qui est convaincue que la victoire est plus à sa portée que lors du premier tour sera renforcée par le directeur de campagne du candidat des FAL 2012, Souleymane Ndéné Ndiaye qui a décidé de venir installer ses quartiers généraux dans la capitale du Saloum", a indiqué M. Nasser.

"Nous irons vers les électeurs et autres militants avec un nouveau discours mais également vers ceux qui n’ont pas fait le déplacement vers les bureaux de vote par peur d’être victimes des violences promises par l’opposition", a soutenu M. Nasser.

Selon lui, "le travail sera d’autant plus facile que les Sénégalais ne voient pas en Macky Sall, qu’un sous-produit de Me Wade qui a participé à la gestion de l’Etat avec des responsabilités extraordinaires de 2000 à 2009 (...)".

La même conviction semble habiter les jeunes de la coalition Bennoo Siggil Sénégaal (BSS) de Nioro qui, à travers le chargé de l’organisation et des logistiques, Pape Diatta Tambédou, ont appelé leur candidat malheureux à revoir son partenariat avec le leader de l’alliance Macky 2012.

Macky Sall, ses amis et soutiens "n’inspirant pas confiance, Moustapha Niasse et Abdoulaye Wade doivent se concerter pour trouver une solution par rapport à la zone de turbulence dans laquelle le pays risque de tomber sous la présidence des fils de Wade", a soutenu M. Tambédou.
APS

Lundi 5 Mars 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016