beIN Sports s'attaque au streaming illégal

Dans une interview accordée à L'Opinion, Youssef Al-Obaidly, le président de beIN Sports France, a confié que la chaîne allait lutter davantage contre les sites pirates de streaming.


beIN Sports s'attaque au streaming illégal
La lutte contre le streaming est devenue « une priorité » pour beIN Sports France, avoue son président Youssel Al-Obaidly dans une interview publiée dans L’Opinion dimanche. Avec des pertes estimées à 200 millions d’euros pour Canal+ comme pour beIN Sports, Al-Obaidly précise avoir entamé les démarches nécessaires pour enrayer le phénomène : « Nous avons commencé à demander la fermeture de sites pirates et nous allons continuer de le faire car nous pensons que cela handicape l'ensemble du paysage audiovisuel français ». beIN aurait notamment répertorié « la présence d'environ 100 sites qui proposaient illégalement les matchs en streaming » pendant l’Euro 2016.
« L'accord de distribution avec Canal+ nous semblait bon »
Le président de beIN Sports est également revenu sur l’échec de l’accord de distribution exclusive avec Canal+ après le refus de l’Autorité de la Concurrence en juin dernier : « J’ai d’abord été déçu, bien sûr, car c’était quelque chose qui nous semblait alors bon pour beIN (…) Nous avons défendu l’intérêt du projet lors des auditions mais d’un point de vue juridique, l’essentiel du travail revenait à Canal+ qui était sous le coup de restrictions jusqu’en 2017 ». Enfin, Al-Obaidly raconte l’hostilité des autres distributeurs pendant les discussions entre les deux groupes : « Il y avait en ligne de mire des négociations avec les autres distributeurs qui s’annonçaient compliquées. Or, ceux-ci s’étaient fermement opposés au projet avec Canal+ ».
Mardi 20 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :