Zidane est arrivé trop tard

Le Real Madrid s’est bel et bien imposé contre La Corogne (2-0), mais le Barça n’a pas tremblé face à Grenade (3-0) pour remporter la Liga. La formation de Zinédine Zidane continue malgré tout son impressionnante série d’invincibilité et semble prête pour la finale de la Ligue des champions.


Le titre était encore abordable. Les Madrilènes devaient impérativement gagner sur la pelouse de La Corogne, et dans le même temps, compter sur une contre-performance du Barça à Grenade. La première condition a été remplie, les joueurs de Zinédine Zidane s’imposant 2-0. Mais la seconde ne l’a pas été, car le club catalan a gagné 3-0 grâce à un triplé de Luis Suarez, terminant meilleur buteur de la Liga avec 40 buts ! Mais le Real Madrid, malgré ce final décevant, n’a pas tout gâché.
Le club madrilène se présente sur la pelouse du Riazor avec son équipe-type. Modric et Bale effectuent leur retour, tandis que Pepe reprend sa place en défense centrale aux dépens de Varane, placé sur le banc. Les joueurs de Zidane imposent rapidement leur jeu. Il faut attendre la 7e minute pour voir Ronaldo ouvrir le score à la suite d’une frappe ratée de Benzema qui s’est transformée en passe décisive (0-1). L’international portugais rentre ainsi dans l’histoire en étant le premier joueur à atteindre au moins 50 buts pour la sixième saison d’affilée. Grandiose. Le Real Madrid est alors virtuellement champion, et le sera pendant quinze minutes. Jusqu’au premier but de Luis Suarez contre Grenade. Mais les Merengues ne comptent pas baisser les bras et ne plus jouer. Ronaldo, encore lui, inscrit un doublé de la tête sur un corner de Kroos (25e, 0-2).
Ronaldo sorti à la pause
Dès lors, les joueurs de Zinédine Zidane déroulent mais n’enfoncent pas le clou. Le poteau et la barre transversale viennent sauver La Corogne sur des tentatives du Portugais. En seconde période, et sans Ronaldo sorti à la mi-temps et surement ménagé en vue de la finale de la Ligue des champions le 28 mai prochain contre l’Atlético Madrid, la Casa Blanca lève le pied. Un peu trop même. Il faut un grand Keylor Navas pour sauver son équipe à deux reprises, d’abord sur une frappe de Sidnei (65e) avant une tête de Rober (72e). Marcelo, auteur une nouvelle fois d’un grand match, a bien tenté de remotiver ses troupes, mais c’était sans compter sur un Pletikosa impérial en seconde période.
A la fin, le titre n’est peut-être pas madrilène, mais le Real n’avait pas son destin entre les mains. L’équipe du technicien français reste tout de même sur une série incroyable de douze victoires de rang en Liga. Une série qui aura permis aux Madrilènes de rêver du sacre jusqu’au bout. Mais une chose est sûre: le Real Madrid est prêt pour sa finale de C1 face à son rival madrilène, l’Atlético. Car le 28 mai prochain, sur la pelouse de Giuseppe Meazza, Ronaldo et ses coéquipiers tenteront de sauver leur saison en rentrant un peu plus dans l’histoire de la compétition avec un éventuel onzième titre. Une victoire qui pourrait venir récompenser le travail de Zinédine Zidane, qui a transformé son ancien club depuis janvier.
Samedi 14 Mai 2016
Dakaractu




1.Posté par issasanou@twiter.com le 15/05/2016 03:49



Dans la même rubrique :