Ziarra générale : Tivaouane recadre ses détracteurs

Tivaouane a célébré hier l’édition 2016 de sa Ziarra générale. La cérémonie officielle a été une occasion pour le porte-parole de la famille tidiane, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, et Pape Malick Sy de recadrer ceux qui disent que les marabouts ne doivent pas faire de la politique. Les marabouts ont aussi déploré les invectives et calomnies dans le champ politique.


Ziarra générale : Tivaouane recadre ses détracteurs
Pour avoir béni les 15 points du référendum du 20 mars passé, Tivaouane a été fortement critiquée par une frange du Front du Non. « On attend des marabouts le juste milieu car ils ont des talibés dans les deux camps », disaient certains. Hier, lors de la cérémonie officielle de l’édition 2016 de sa Ziarra générale, Tivaouane a porté la réplique à ses détracteurs. Dans son discours, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, porte-parole de la famille Tidiane, a dénoncé l’existence d’une nouvelle forme de « terrorisme et d’agression verbale consistant à dire que les marabouts ne doivent pas s’immiscer dans la politique ». Dans le même ordre d’idée, il s’est insurgé contre ceux qui tentent de discréditer les religieux en les traitant de corrompus du fait de leur position. « Nous sommes des responsables. Si nous avons des choses à dire, nous le disons ouvertement, mais nous ne causons de tort à personne », a-t-il asséné.
Faisant allusion au projet de modernisation de la ville de Tivaouane, Al Amine dira que « remercier son bienfaiteur, ce n’est pas faire de la politique ». Et c’est faire preuve de mauvaise foi de les taxer de politiques, parce qu’ils ont prié pour le Président Sall qui a fait des réalisations concrètes dans la capitale de la Tidjianya. D’ailleurs, pour Serigne Pape Malick Sy qui a ouvert les interventions, ceux qui disent que les marabouts n’ont pas le droit de parler de politique sont des ignorants. « C’est insensé de dire qu’un marabout ne doit pas parler de politique. Ceux qui le disent ont tort. Le marabout n’est-il pas un citoyen qui a son extrait de naissance et qui paie ses impôts comme les autres ? », a-t-il fulminé. A l’en croire, le Khalife général des Tidianes, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum, a toujours dit qu’un bon marabout doit acquérir d’autres connaissances et ne pas se limiter aux sciences religieuses et à Dieu. « Serigne Cheikh dit toujours qu’un marabout sans diplomatie n’en est pas un », souligne-t-il.
De même, Serigne Pape Malick Sy a rappelé que Serigne Babacar Sy a voté plusieurs fois. « Quand il partait voter, il portait des habits sobres pour que les gens sachent que c’est le citoyen simple qui votait », indique le religieux tout en rappelant qu’il a été plusieurs fois emprisonné à cause de ses activités politiques. « Nous avons fait toutes les prisons du pays, car j’appartiens au front du refus qui sait dire non quand il le faut », a asséné le marabout. Selon qui, il n’est pas interdit à un marabout de défendre ses positions. « Tout est question de responsabilité ; soit on est marabout et on choisit de rester dans son coin pour s’occuper de la spiritualité, soit on s’occupe également du temporel », a soutenu le religieux, tout en précisant que Tivaouane a toujours affiché sa position. « Nous, nous n’avons jamais caché notre position en politique », a conclu Serigne Pape Malick Sy.
 
Le sermon contre la classe politique 
 
Une fois encore, la classe politique n’a pas échappé au sermon des marabouts. Selon le constat de Serigne Pape Malick Sy, la politique est dévoyée par « des querelles et autres invectives ». « Les gens passent tout leur temps à parler. Si tu parles pendant deux ans sans résultat, il faut passer à autre chose », a martelé Serigne Mbaye Sy Mansour. Sur sa lancée, il a exhorté les gens à moins parler et à travailler davantage. « A force de parler, on s’éloigne de Dieu, car les gens finissent par des invectives et de la calomnie », a renchéri Al Amine. Il a encore invité le Chef de l’Etat à ne pas accorder d’importance aux critiques non fondées venant de personnes en mal de « patience, de persévérance et de foi ».
 
Il faut rappeler que la Ziarra générale de Tivaouane est le deuxième grand évènement après le Gamou. Initié en 1927 par le premier Khalife des Tidianes, Serigne Khalifa Ababacar Sy (RTA), cet évènement est un moment de recueillement et de prières pour les disciples.
 
EnQuête
Lundi 11 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :