Youssou Touré va porter plainte contre Le Témoin après la parution de cet article intitulé :« Si Youssou Ndour ne va pas en enfer, personne n’y sera ».

Nous reproduisons ci-après, le texte de nos confrères qui a fait sortir le Secretaire d'Etat de ses gonds


Youssou Touré va porter plainte contre Le Témoin après la parution de cet article intitulé :« Si Youssou Ndour ne va pas en enfer, personne n’y sera ».
" Sans langue de bois, le secrétaire d’Etat à l’alphabétisation s’en est pris au président directeur général du Groupe futur média (Gfm), Yousou  Ndour. Trouvé à l’école Mouhamadou Kabir Mbodj n°1 de Pikine Est (centre de vote pour l’élection du haut conseil des collectivités territoriales, ndlr), Youssou Touré a martelé que « si Youssou Ndour ne va pas en enfer, personne n’y sera ! »
Entouré de six personnes dont quatre hommes et deux femmes, le responsable de l’alliance pour la république, Youssou Touré, a été trouvé hier aux environs de 13h30 à l’école Mouhamadou Kabir Mbodj n°1(Ndlr : votre serviteur y était pour vérifier une « information » selon laquelle sur les bulletins distribués dans ce centre dimanche du moins ceux de l’opposition ne figuraient pas les noms des suppléants comme prescrit par la loi). Chemise bleu-clair, pantalon bleu de nuit, le secrétaire d’Etat était la vedette du jour. A notre arrivée sur place, nous avons trouvé Youssou Touré très en forme avec un visage tout en sueur. Votre serviteur n’a pas manqué d’aller les saluer, lui et son auditoire. Après quoi, nous avons continué notre chemin à la recherche d’un bulletin de vote. Fort heureusement, nous sommes tombés sur un bulletin jaune de la coalition Alternative patriotique où il y avait bel et bien les noms des candidats titulaires et leurs suppléants. Ayant pu vérifier que « l' information » qui nous avait été livrée était erronée, votre serviteur a rebroussé chemin mais en décidant d’aller interpeller le secrétaire d’Etat à l’alphabétisation sur les résultats de l’élection du Haut conseil des collectivités territoriales à Dakar. Naturellement, nous nous sommes présentés comme reporter du journal Le témoin. L’occasion pour Youssou Touré de tirer d’abord sur la presse en Général. «  On n’a pratiquement plus de journalistes au Sénégal. Auparavant, je buvais les écrits. C’était du temps des Cafard Libéré, Sud hebdomadaire, Walf entre autres… », Sert le secrétaire d’Etat de Macky Sall en guise d’entrée.
« Youssou Ndour a un groupe de pression »
Poursuivant, il passe du général au particulier en ajustant son tir sur le président directeur général du Groupe Futur Média en guise de plat de résistance. Morceaux choisis : « si Youssou Ndour ne va pas en enfer personne n’y sera ! Youssou Ndour n’a pas de Groupe de presse mais plutôt un Groupe de pression. Nous savons tous cela… »
« Le journal le plus lu au Sénégal est financé par trois leaders politiques dont Malick Gackou et Idrissa Seck  »
Continuant toujours ses diatribes sur le « roi » du Mbalakh, l’instituteur de révéler que « le journal le plu lu du Sénégal (L’observateur, ndlr) est financé par trois leaders politiques dont Malick Gackou et Idrissa Seck, » « nous savons tous cela. Certes, je suis un instituteur mais je suis formé à bonne école … » a conclu Youssou Touré devant un auditoire sans nul doute charmé par ses « révélations » …
Bassirou Dieng, Le Témoin
Mardi 6 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :