Youssou Ndour serait-il intouchable ? Quand le Roi est allergique à la contestation (Par El hadj Samba Thiam)


Youssou Ndour serait-il intouchable ? Quand le Roi est allergique à la contestation (Par El hadj Samba Thiam)
Nous avons connu le talentueux chanteur, aimé l’artiste et dansé sur ses plus belles productions. Youssou Ndour chef d’entreprise, patron de presse et même ministre du gouvernement a séduit par son parcours. Le patron de « Fekke Ma Ci Bolle » a même révélé, pour compléter le plateau, cette citoyenneté émergente qui l’a propulsé au premier rang dans la bataille contre le pouvoir de Me Abdoulaye Wade. Mais toutes ces qualités louables cachent mal le défaut inné chez cet homme imbu de sa personnalité, ce sénégalais qui se croit au dessus de tous, cet homme public qui ne souffre aucune contestation. Youssou Ndour est-il intouchable au point où toute critique épinglant ses manquements ou ses failles fait l’objet de répliques épidermiques de ses ouailles. En l’espace d’une journée, ce sont Amina Pote, Kouthia, Mamadou Mouhamed Ndiaye et même Dj Boubs qui sont allés à Canossa pour défendre l’image malmenée de leur patron. Soit en manipulant l’opinion avec des devinettes vides de sens, soit en promettant de déballer, quelque fois même en endossant la responsabilité de divulguer des contre-vérités pour noyer le poisson. Mais ni la teneur, encore moins le profil de ses ouailles qui portent le combat de bas étage, n’enlèvent à la réalité et à l’actualité du débat.
 
A sa décharge, la chanteuse Coumba Gawlo n’a fait que son devoir d’alerte, et la République lui est reconnaissante d’avoir posé le débat sur les vacances citoyennes mal organisées, parce que monopolisées. A ses risques et périls, car depuis cette sortie médiatique où malheureusement le débat s’est installé sur le sujet le moins pertinent de l’entretien avec Ahmed Aïdara, c’est une volée de bois vert contre cette autre icône de la musique sénégalaise qu’on cherche à salir par tous les moyens. Mais pourquoi cette pique de Gawlo fait tant mal ? Parce que la Diva a remué le couteau dans la plaie en épinglant un dossier qui montre le vrai visage du lead du Super Etoile.
Pourtant, l’histoire ne fait que bégayer et dans le passé pour des différends du genre, d’autres artistes ont payé cher leur refus de se laisser mener en bateau. Pour leur courage, leur lucidité ou le sang froid qu’ils ont montré devant le roi You, ils ont été traités de tous les noms d’oiseaux. Viviane en avait pris pour son grade pendant son compagnonnage avec Mbacké Dioum, Titi a failli regretter à jamais d’avoir claqué la porte de son label Prince Arts, et même le jeune Waly Seck s’est vu lapidé pour avoir osé « casser » le mythe de Bercy. 
La liste des victimes d’outrage à You est loin d’être exhaustive, mais rappelle curieusement que le patron de GFM est un habitué des faits. Le roi qui ne souffre pas la contestation, refuse pour autant de porter le débat à visage découvert. D’autant plus qu’il a le medium le plus suivi du pays, il lui suffit juste de faire la grimace pour que ses souhaits soient exaucés.  La sale besogne…

El Hadji Samba THIAM, journaliste People
 
Vendredi 2 Septembre 2016
Dakaractu




1.Posté par Youm le 03/09/2016 00:20
On comprend tout ce cirque. Il ne paie pas et ne paiera jamais l’impôt. Vérifiez si vous voulez.

2.Posté par mina le 03/09/2016 07:05
Je suis parfaitement d'accord avec Coumba Gawlo de donner son avis concernant l'organisation des vacances citoyennes. Mais je crois que le debat ne se situe pas seulement là. Coumba Gawlo n'a jamais eu de tres bonnes relations avec Youssou Ndour, tout ce qu'elle faisait c'etait du Massla, et je suis persuadée que si un autre musicien avait monoplisé l'animation des vacances citoyennes, Coumba n'aurait pipé mot.

Pour conclure, j'estime beaucoup Coumba, de par sa determination, sa bravoure et sa belle voix, mais You est incomparable au niveau mondial et international, et ce qui me plait beacoup de lui, il ne repond pas aux colibets, ni aux critiques nonsens. Je prie que la paix regne dans ce pays, et prie pour l'entente entre nos vaillnants musiciens. Art bi nieup Khadj naniousi, donc bou kenn merr, bou kenn ignegne!!!!!!

3.Posté par Teuss le 03/09/2016 13:58
Ceeb bu sew...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :