Youssou Ndour et Bara Tall signent un pacte d’alliance


Youssou Ndour et Bara Tall signent un pacte d’alliance
DAKARACTU.COM  Les présidents des mouvements Féké ma ci bolé et Yamalé, Youssou Ndour et Bara Tall, ont scellé  une alliance portant sur une totale convergence de vue sur l’évolution politique et sociale du pays. Ainsi désormais toute personne qui s’attaquera à Youssou Ndour l’aura fait contre Bara Tall. Un protocole global sera signé dans les prochains jours pour mieux marquer leur engagement à aller ensemble dans les futures échéances électorales.
 

Samedi 10 Décembre 2011




1.Posté par DEG DEG le 10/12/2011 16:10
Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison

Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison

Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison

Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison

Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison Idy4Prison

2.Posté par MBALO BIRAME KHOUDIA le 10/12/2011 16:11
Comment les Niénios acquirent leurs noms de famille « sant » d'après Siré-Abbâs Sow source principale de l’Histoire du Fouta

Lors d’une chasse les Niénios avaient capturé une hyène.
Leur chef dit : kume ndu, amarrez-la. — On lui donna pour nom de famille (sant) Kumé.

Le deuxième alla casser des branches d'un arbre nommé yelako et dit : tyare tyale de, séparez ces branches — afin d'en faire une litière pour y coucher l'hyène. — On lui donna pour nom de famille (sant) Sarré (forme faible du mot tyare).

Le troisième dit : se 'en kirsi ndu, ndyoninen ndu, quand nous l'aurons égorgée, asseyons-la sur son derrière les pattes repliées contre le corps (les pieds de devant près des épaules). — On lui donna pour nom de famille (sant) Dyon.

Le quatrième qui trouvait qu'on perdait son temps, dit: ndyismen ndu kisa! secouons-la donc ! — voulant dire qu'il fallait immédiatement la jeter sur le feu pour la griller. — On lui donna pour nom de famille (sant) Guissé (variante de Dyise).

Le cinquième apporta un pagne et dit : tyangen ndu, drapons-la (dans ce pagne). — On lui donna pour nom de famille (sant) Sangoty.

Le sixième dit: kidoden ndu hà ndu iîda, serrons-la jusqu'à ce qu'elle soit solidement amarrée. — On lui donna pour nom de famille (sant) Kiddé.

Le septième dit : nunye, hâ mi liasa ndu, ko ndu solima, patientez, que je l'initie, elle n'est pas circoncise. — On lui donna pour nom de famille (sant) Kassé (de hasa).

Le huitième « dit : kunden ndu hudo, kan e ledde, nduppen^ po- sons dessus de la paille, avec du bois, grillons [la]. — On lui donna pour nom de famille (sant) Kundoul.

Le neuvième dit : ndefen ndu, mbeleeden kenta kadyam mayru, faisons-la cuire, sans doute nous recueillerons la graisse qui figera sur son bouillon. — On lui donna pour nom de famille (sant) Kenémé.

C'est ainsi que les Niénios reçurent les neuf noms de famille (sant) qui sont les leurs.

Quand l'hyène fut cuite, les neuf camarades niénios enlevèrent le diaphragme {bîwol) et le mirent de côté. Celui que l'on avait nommé Sangoty déclara qu'il ne mangerait pas d'hyène, viande impure. La nuit venue, il se cacha et mangea, à lui seul, tout le diaphragme. Les autres s'en aperçurent et lui dirent : « Si tu n'avais pas mangé d'hyène, nous aurions fait de toi notre chef; mais, puisque tu en as mangé, rien ne te distingue plus de nous. » C'est pour cela que, chez les niénio, aucune famille n'a le pas sur les autres. Chacun peut être dyarno, quelle que soit son origine.

Cela se passait au temps du paganisme. Depuis, d'autres clans ont fourni des niénio et c'est ainsi qu'outre les neuf précédents, on trouve parmi eux des Sokoma, des Sih, des Dyah, des Mbay et des Dâbo.

Du temps du paganisme, les forgerons du Foûta appartenaient à quatre clans seulement : Sîsoko, Mâsina, Tyàm et Mboh.

Tous étaient originaires du Manden. A la mort du père de Sundyata, un forgeron nommé Sumanguru Sîsoko avait été roi du Manden . Sundyata put reprendre le commandement sur lui. De tous ceux qui avaient été du parti de Sumanguru, Sundyata fit des ar- tisans : forgerons, tisserands, cordonniers. Ils se dispersèrent, et c'est ainsi que les forgerons vinrent au Foûta. Siré- Abbâs nie que ceux qui disent actuellement être venus avec Dyâ'ôgo ou avec Tondyon soient réellement venus avec ces chefs, et prétend qu'ils viennent du Manden.

Il y aussi des forgerons de (sant) Sih; ils seraient d'origine maure et venus avec les Peuls. Leur ancêtre se nommerait 'Ellum-Làlàde.

3.Posté par elhadji sarr le 10/12/2011 18:12
Idy le voleur, Macky for ever.

4.Posté par diallo moustapha le 10/12/2011 20:27
ça me fait plesir j'aimerai que ce pacte soit entre GADIO, youssou, ibrahima FALL et bara.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016