Youssou Ndour appelle la Cour pénale internationale à s'auto-saisir.


Youssou Ndour appelle la Cour pénale internationale à s'auto-saisir.
DAKARACTU.COM  Hier mardi 07 février 2012, Youssou Ndour s'est rendu à M'bour pour présenter ses condoléances à la famille de l'étudiant Mamadou Diop, tué lors d'une manifestation du M23. "La vie des enfants de Wade n'est pas plus importante que celle de Mamadou Diop lâchement assassiné. C'est un crime dont l'Etat porte l'entière responsabilité. Quand Abdoulaye Wade se permet de dire que c'est une brise qui passe après la mort de cinq Sénégalais, il ne doit pas leur demander leurs suffrages", a déclaré le chanteur à l'occasion. Youssou Ndour estime aussi que les évènements qui ont lieu dépassent les compétences des juridictions du Sénégal et que  la Cour pénale internationale devrait "s'autosaisir" et ne pas attendre d'autres morts comme ce fut le cas dans le passé récent de la Côte d'Ivoire.
Mercredi 8 Février 2012




1.Posté par BENNO FOREVER le 08/02/2012 12:16
GADIO EST EN TRAIN DE DIVERTIR NIASSE ET TANOR A TRAVERS LE M23. IL SAIT QU'IL NE PEUT PAS MOBILISER DU MONDE RAISON POUR LAQUELLE IL S'ACCROCHE AU M23. JE PENSE QUE NIASSE ET TANOR SONT ENTRAIN DE PERDRE BEAUCOUP DE TEMPS. NIASSE DEVAIT LAISSER MALICK DIOP ET GACKOU ALLER DANS LES MANIFESTATIONS DU M23 IL DOIT BATTRE CAMPAGNE CAR C'EST LE CANDIDAT DU PEUPLE LE CANDIDAT DE BENNO

2.Posté par kilifa le 08/02/2012 12:21
YOUSSOU je comprends que ces temps-ci tu es certes au chômage apres avoir commis l'erreur de resilier tous tes engagements musicaux pour faire de la politique ce qui est une idiotie de ta part mais saa affaire laa..
Arrête de nous pomer l'air tu n'es pas candidat et en plus qu'est-ce-qu'on va faire des meurtriers du policier?
Démaal wooyi

3.Posté par Dommage le 08/02/2012 12:42
Ce monsieur est désolant !!! Que vient faire la CPI dans le cours actuel des événements. M. Ndour connait il les compétences de la CPI qui n'est rien d'autres que la Cour des Puissances Internationales. Je finis de croire que ce monsieur n'a effectivement aucune compétence pour diriger un village a plus forte raison le Sénégal; la décision du Conseil Constitutionnel n'en est plus que salutaire. La candidature de ce monsieur me parait être une candidature du chantage politique a dimension économique. Il faut arrêter de tourner en rond et aller battre campagne, sinon le reveil sera douloureux pour ces apprentis politichiens.

4.Posté par fata le 08/02/2012 12:58
Moi, c'est YOUSSOU TOURE que j'ai vu faire pareille déclaration au micro de Thierno Daff de Mbour.

5.Posté par bili le 08/02/2012 13:12
Youssou Ndour dafa dieufour dama yakar. Est ce qu'il connait d'ailleurs le rôle du CPI. Voilà ce qui arrive quand on donne de l'importance à des moins que rien. Youssou Ndour est vraiment un ignorant.

6.Posté par tam le 08/02/2012 13:13
Vraiment ce you nous fou la merde,il nest pa candidat,il s taise.il a déja trahit son monde en se presentant,comme candidat rejeté dernierment.qu'il retourne a son boulots

7.Posté par gor le 08/02/2012 13:18
Un de mes amis vivant aux États Unis est arrivé sur Dakar avant hier, la première chose qu'il me dit à l’aéroport c'est "couz, il faut tout faire pour éviter les bombardement. 15mn minute après on arrive à la maison ( j'habite guédiawaye) il me dit mais comment on est déjà arrivé, je n'ai vu aucune manifestation alors que je croyais que ce pays était à feu et à sang. Seule Youssou et son groupe de presse sont responsable de cet état de fait

8.Posté par DIAMOZART le 08/02/2012 13:32
Proposition d’un pacte républicain pour barrer la route à un troisième mandat d’Abdoulaye Wade



Idrissa Seck disait : « Chacun de nous a fait un programme qui touche tous les domaines, mais rien ne peut se faire sans le respect de la Constitution »

Dans la suite logique à cette phrase l’opposition devrait s’unir pour battre campagne en bloc avec, le mouvement Y’en a marre et le M23 ainsi que les trois candidats dont la candidature a été rejetée.
Préalablement, l’opposition devra signer un Pacte Républicain avec comme personnes morales garantes Amadou Mactar MBow et Alioune Tine.
Ce Pacte Républicain prévoira entre autre :
- La démission du futur président élu au bout d’un an pour l’organisation de nouvelles élections ;
- La rédaction d’une nouvelle constitution
- Une campagne unitaire opposition, M23 et Y’en a marre pour les élections actuelles ;
- L’appel massif aux votes des électeurs inscrits ;
- La participation active de tous à la campagne du second tour 2012
- La mise en place d’un parlement de transition.
- La répartition des postes du gouvernement entre les signataires pendant la période de transition.
- La mise en phase d’un QG unitaire de surveillance des élections.
La mise en place d’un tel pacte et sa mise en application loin de toute rêverie, est possible si l’opposition fait preuve de patriotisme, de pragmatisme, de réactivité et de dynamisme.


Vive le Sénégal

9.Posté par Diam Rek le 08/02/2012 14:44
Mon cher Mouhamadou,
Je ne peux guère m'empêcher de réagir à ton article qui me semble sorti du temps ou tout au plus qui donne l'impression de se mettre dans le ton des réactions occidentales à propos de la prochaine élection présidentielle au Sénégal. En effet, les termes que tu emploies dans ton article nous ramènent à des contextes de guerre tels que nous les avons vécus à travers les télévisions du monde, en Libye, en Côte d'Ivoire, etc. Pourquoi vouloir jeter de l'huile sur le feu alors que les situations ne sont pas les mêmes ? Je ne te ferais pas l'injure de t'apprendre les conditions qui ont prévalu dans ces pays et qui ont mené à la destruction non seulement de leur potentiel économique mais, plus grave encore, à ces atteintes inimaginables à la vie humaine. Des intérêts étrangers ont prévalu pour, sans état d'âme, mettre les dirigeants de ces deux pays à terre ou sous terre, c'est selon. Il est donc malhonnête de faire de fausses comparaisons dans le seul dessein d’installer la peur dans la tête des Sénégalais. La ficelle est trop grosse pour être avalée !
Au Sénégal, certains cherchent à jeter l'opprobre sur le Conseil constitutionnel qui ne s'est limité qu'à dire le droit et simplement le droit. Leur décision, parce que n'étant pas celle souhaitée par les autres candidats, ne répondrait donc pas au droit. Elle est à jeter aux orties parce que honnie par ceux-là qui s'attendaient à une décision qui leur est favorable, une décision mettant hors course le candidat Abdoulaye Wade afin qu’ils puissent, comme des lions affamés, se jeter dans la mare aux crocodiles pour y tirer le sceptre du pouvoir. C'est à croire que la plupart de nos candidats qui disent s'opposer à cette décision ne sont pas des républicains et certainement, ignorent le principe de l'autorité de la chose jugée. S'il faut jeter aux orties le Conseil constitutionnel, il faut en faire de même avec toutes les institutions de la République ! Et là, c'est la voie grande ouverte à l'anarchie et au chaos. On ne peut vouloir une chose et son contraire. Cessons d’amuser la galerie.
Pourquoi donc s'arroger le droit de classifier les candidats en groupes de "candidats sans illusion et de candidats sérieux" ? Soyons sérieux ! Tous les candidats sont de la même veine. Ils sont tous animés par la volonté de conquérir le pouvoir suprême. Ce qui va certainement les différencier, ce sont les moyens et l'énergie qu'ils mettront à nous convaincre. Et il appartient aux Sénégalais de faire leur choix le moment venu. Qu’on ne vienne donc pas faire offense à nos intelligences en nous faisant croire qu’il existe des candidats au dessus des autres. Ils sont tous Sénégalais. Point barre. Nous voyons tous les jours les méfaits de cette presse partisane qui, malheureusement, s'érige en donneur de leçons quand elle ne joue pas simplement le néfaste rôle de la radio des mille collines. C’est à croire que ces journalistes ne sont pas mus par les intérêts supérieurs du Sénégal mais par des raisons aussi obscures que maléfiques. Arrêtons de verser de l'huile sur le feu ! Le Sénégal appartient à tous les Sénégalais. S'il brûle, que personne ne s'imagine qu'il ne sera pas concerné. Nous serions tous, comme sous une coulée de lave qui se déverserait sur notre pays, entièrement recouverts sous les amas de cendre chaude et mouvante. Surtout ceux-là qui tiennent des discours va-t-en guerre en pensant que c'est cela la politique. Ces gens se trompent lourdement et les Sénégalais dans leur grande majorité, ont d'autres préoccupations que d'aller servir de chair à canon à des candidats en quête de pouvoir, je dirai même avides de pouvoir, sans pour autant passer par les voies et moyens de le conquérir ...démocratiquement et sans heurts. C'est bien de conquête de pouvoir dont il s'agit. Mais pour cela, il faut satisfaire à des conditions prévues par la loi. On ne s'improvise pas politicien quoiqu'on dispose de moyens financiers pour en faire. On essaye de donner une certaine dimension à l’invalidation du candidat Youssou Ndour parce que simplement il y a tout un lobbying qui ne dit pas son nom derrière sa candidature. Et vous tombez dans le panneau en faisant l'injure aux membres du Conseil constitutionnel d'avoir prétendument répondu aux injonctions du candidat Wade de rejeter la validité de sa candidature pour la fallacieuse raison qu'il ferait peur comme candidat. Allons donc ! Pourquoi la candidature de Kéba Keinde, spécialiste de la haute finance ne ferait-elle pas peur aussi ? Au Sénégal, nous avons malheureusement ce vilain défaut de donner de l'importance à des gens ou à des choses qui ne le méritent pas parce que simplement cela va dans l'air du temps, c'est à la mode. Comme au Libéria il y a un footballeur qui brigue les rênes de l'Etat, comme à Haïti, un chanteur est aux commandes, pourquoi donc un chanteur "planétaire" ne viendrait pas présider aux destinées du Sénégal ?
Nous étions tous, le Président Wade également, suspendus à la décision du Conseil constitutionnel. Maintenant que la décision a été rendue, il nous faut nous en remettre à la sagesse de la décision et tourner la page. Il en va de même lorsqu’un juge rend une décision dans une affaire quelconque. Bien qu'elle puisse ne pas être en notre faveur, nous nous devons de nous soumettre et accepter le verdict rendu. Ce n'est pas pour autant que nous allons mettre le feu au tribunal. Accepter la candidature de Wade ou ne pas l'accepter, là n'est plus le problème. Les Sénégalais attendent les candidats dans la présentation de leurs projets de société, dans leur capacité à démontrer leur stature d'hommes ou de femmes d'Etat, dans leur capacité à montrer leur disponibilité à servir le Sénégal et les Sénégalais. Tout le reste n'est que broutille qui n'intéresse guère les Sénégalais qui ont certainement d'autres chats à fouetter.
Mon cher Mouhamadou, tu sembles ignorer que les Sénégalais sont un peuple non violent. Pourquoi voudrait que le Sénégal s'embrase parce que simplement des candidats à l'élection présidentielle auraient été laissés sur le carreau de leurs ambitions ? Pourquoi y aurait-il de la violence là où le peuple souverain a le pouvoir de départager, de faire un choix, de porter son choix sur celui ou celle qui répond le mieux à ses aspirations et à ses attentes ? Pourquoi donc emboucher les trompettes de l'occident pour déclarer le président sortant sénile, bon à ranger dans une maison pour retraités, invalides, atteints de la maladie d’Alzheimer ? Arrêtons donc un peu de suivre benoîtement ces occidentaux qui ne donnent pas le bon exemple. Chez nous, en Afrique, l'ancien est vénéré, adulé même si quelques fois nous ne partageons pas le même point de vue que lui. Il n'en est pas de même en occident où la cellule familiale éclate dans tous les sens et où les vieux, les personnes âgées sont considérés comme source d'ennuis, d'empêcheurs de vivre normalement. L'Africain en général, et le Sénégalais en particulier, vénère la famille et ses anciens. Cette considération, nous sommes en droit de la donner à Abdoulaye Wade qui non seulement est un ancien mais est aussi le Président de tous les Sénégalais.
Certains candidats plus parricides que Brutus ne font guère honneur aux Sénégalais en venant nous le dépeindre comme le pire des démons. Il ne faudrait pas qu'ils nous prennent pour des demeurés. Nous connaissons tous leur parcours et surtout leur soif de conquérir ce pouvoir si grisant, si valorisant. C’est dans leur empressement à vouloir porter rapidement le manteau du pouvoir qu’ils ont été découverts et rejetés par celui qui les a portés au firmament, celui qui les a portés au devant du Sénégal et du monde. Ils ont beau être mus par le besoin de répondre à cette alternance générationnelle qui se prépare encore faudrait-il qu’il fasse preuve de retenue et surtout de moins d’arrogance dans cette quête invétérée de la station présidentielle. Ils veulent le pouvoir ? Soit, qu'ils aillent donc le conquérir dans les règles de l'art, sans se dérober, sans se cacher derrière de pauvres étudiants en quête de savoir, sans se dissimuler derrière des jeunes du mouvement hip hop qui à travers leurs musiques dénoncent les travers de notre société et expriment leur vague à l'âme, sans pousser à l’insurrection et à la désobéissance civile. La démagogie ne peut prospérer dans un pays comme le Sénégal où même le charbonnier du coin détient sa carte d'électeur et attend le jour et l'heure pour aller s'exprimer de manière citoyenne et libre.
Quoique veuillent nous faire croire les oiseaux de mauvais augure, il n'y a pas de guerre au Sénégal et il n’y en aura pas. Il y a certes des antagonismes, des tiraillements d'idées et d'opinions, etc. qui font le socle de notre démocratie, si vivante et exemplaire. Les prières des responsables religieux seront toujours utiles et nous en aurons toujours besoin comme dans tous les actes quotidiens de notre vie. Ces prières sont le soubassement de la paix dans ce pays. Nous en redemandons encore contrairement à ces philosophes en perte de repères qui feraient mieux de revenir sur leurs pas au lieu de se perdre dans les méandres de pensées venues d'ailleurs et dont ils n’ont aucune maîtrise. Pour finir, la communauté internationale c'est qui ? Ceux-là qui lancent des injonctions au gré de leurs vils intérêts mercantiles et méprisants ? Ceux-là qui nous gratifient de leurs bombes et armes de toutes sortes pour nous réduire au silence des agneaux ? Si c'est cette communauté là, nous la rejetons avec la dernière énergie, conscients que nous sommes porteurs de valeurs humaines inébranlables et respectueux des recommandations divines nous invitant à la paix des âmes et des cœurs.

Vade retro satanas ! Alea jacta est !

10.Posté par gainder le 08/02/2012 18:24
youssou tu est le seul que le pouvoir a peur par ce que tu est connu dans le monde entier ta candidatur a fait bouge le monde entier meme en espagne ou ya que des racistes au journal EL PAYS TU ETAIT A LA PREMIERE PAGE pour te dire que tes paroles sont tres importantes meme ne pas etre candidat,dapres les observateurs europeens ta candidatur a ete rejeter pölitiquement par ces corrompus de juges constitutionels mais nous te demandons de continuer le senegal nest pas la propriete de personne vas y dem ba diekh nous sommes tous derriere toi,il faut coute que coute aviser la CPI

11.Posté par tam le 09/02/2012 13:28
Yalla naniou yalla mousseul ci laminou youssou ndour.

12.Posté par justice le 10/02/2012 22:50
You a raison, notre justice est corrompue, notre police, gendarmerie, armée corrompues jusqu'aux os; Bravo you, tu es le seul courageux

13.Posté par sogi le 11/02/2012 21:55
you bognou sonole va te faire foutre allé boire votre vin glacé et chanté pour la paix a senegal tu te souvient le jour tu a chanté pour abdou diouf que tout le monde le détésté vous avez pris ta decision de chanté et tu ne veux pas que on prand notre decision pour voté wade quelle senegal somme nous

14.Posté par sogi le 11/02/2012 21:57
you bognou sonole va te faire foutre allé boire votre vin glacé et chanté pour la paix au senegal tu te souvient le jour tu a chanté pour abdou diouf que tout le monde le détésté vous avez pris ta decision de chanté et tu ne veux pas que on prand notre decision pour voté wade quelle senegal somme nous



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016