Youssou N'dour incriminé par des "faucons" du Palais, après la retentissante sortie dans l'OBS du frère de la Première Dame : Malaise dans la République!


Youssou N'dour incriminé par des "faucons" du Palais, après la retentissante sortie dans l'OBS du frère de la Première Dame : Malaise dans la République!
La sortie médiatique du frangin de la Première Dame clouant au pilori le régime au premier chef le Président de la République a véritablement secoué la République. En atteste, cette réplique spontanée du ministre Mame M'baye Niang, lequel a qualifié de "maître-chanteur" entre autres sobriquets, l'auteur des "tomahawk" Ibrahima Faye (frère de la Première Dame).
Quoi qu'il en soit, les murs du Palais Présidentiel en tremblent encore, nonobstant le démenti de cet autre proche du chef de l'Etat avec lequel nous nous sommes longuement entretenus et qui a naturellement requis l'anonymat. Selon notre interlocuteur, "c'est normal qu'un citoyen exprime sa pensée et celui dont vous faites allusion n'a fait que dire ce qu'il pense". 
Poussé jusque dans ses derniers retranchements, il consent à lâcher :  "Ecoutez, le Président encore moins son équipe gouvernementale, n'ont absolument rien à se reprocher et quand on a rien à se reprocher et que l’on essaie d’avoir un comportement exemplaire, il peut vous arriver par inadvertance de commettre une erreur ici où là. Cela fait partie de la vie et les élus sont humains comme vous et moi et peuvent donc commettre des erreurs. Le tout c’est de le reconnaître et de progresser vers l’exemplarité et la transparence."
Cependant, même si certaines personnes citées, du moins accusées à tort ou à raison par Ibrahima Faye, notamment Me Mbaye Jacques Diop entendent ester en justice, contre précisément l'OBS et l'auteur (Ibrahima Faye), nous avons pu glaner de sources proches du Palais que nombre de "faucons" gravitant autour de la sphère étatique "se sont accordés à indexer" le Big Manitou d'IGFM. La cause?  "En introduction de l'interview, il a été fait cas que l'entretien a été mûrement planifié pendant un mois. Donc, en tant que patron, Youssou N'dour ne peut pas se disculper, il ne peut pas dire qu'il n'était pas au courant. On sait comment ça se passe dans les rédactions" fulmine t-on du côté du boulevard de la République...
Lundi 23 Mars 2015
Dakaractu




1.Posté par iba sy le 23/03/2015 12:46
Soit disants faucons , laissez You en paix ! Allez travailler comme lui au lieu de vivre de la politique politicienne ! Les journalistes de l'OBS sont indépendants et n'ont pas de compte à rendre à You dans leur travail !

2.Posté par SADDAM le 23/03/2015 13:40
DANS CE BLED POURRI L'EXERCICE NATIONAL C'EST DE CHERCHER TOUJOURS DES BOUCS EMISSAIRES. L'OBS AVAIT UN COUP COMMERCIAL A SAISIR AVEC CETTE INTERVIEW ET PAN OU LE PROBLEME? IL FAUT BIEN QUE LES SALAIRES SOIENT PAYES A LA FIN DU MOIS.

3.Posté par LIA le 23/03/2015 17:23
Le GFM n'est pas libre d'expression. Il faut collaborer. C'est le tour de Youssou de passer chez le coiffeur. Vous nous disposez que de programmes à sous. La majeur partie des programmes du GFM sont sur serveur vocal ou SMS., c'est très difficile pour vos téléspectateurs. Il y a un manque de tout dans le SENEGAL des profondeurs et que la population doit savoir. TROP DE DIVERTISSEMENTS. J'ai pitié de la gente féminine.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016