Yoonu Yokkute Version 2.0 (suite)

C’est le « Yoonu yokkute » qui nous gouverne sans son Yoonu Yokkute.


Yoonu Yokkute Version 2.0 (suite)
Opportunité d’emploi
5500/153.000 demandes ?
La transparence impose à ce qu’on fixe clairement les critères de sélection des 5500 agents que l’état compte recruter cette année.

L’état doit créer les opportunités et proposer un système de formation adéquate aux réalités du pays. On le dit le programme « Yoonu yokkute » à la page 9.

Aux etudiants
Aux étudiants, le programme propose la revalorisation des bourses avec les fonds récoltés de la réduction du train de vie de l’état estimée à 120 milliards.

Aux retraités
Aux retraités, le programme promet la « Mise en place d’une Bonification des Retraites de 120 000 FCFA par an pour les retraités ayant droit. Cela coutera 5 à 7 milliards de FCFA par an. » Page 13. Un an déjà et rien.

Dans le domaine de la formation professionnelle
Le programme doit proposer aux jeunes « une formation Dual (atelier, études) permettant à 300.000 apprentis déjà présents dans le secteur informel de valider leurs compétences pratiques acquises et d’obtenir une qualification. » C’est une autre promesse du Yoonu Yokkute. Nous ne devons pas oublier aussi les 10.000 emplois que l’état doit créer en installant des centres agro-business.

Dans le domaine de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
Il est prévu la création de six (6) universités des métiers en PPP. Qui proposeront les formations Bac+3. Les pôles ne sont pas crées et l’état a certainement oublié ces universités de métiers. (Surtout dans le domaine de l’agriculture)

Dans les domaines : Industries, Artisanat, Mines et BTP
La création d’un Fonds Souverain d’Investissement Stratégique (FONSIS) de 250 milliards pour soutenir les secteurs : Raffinerie, Oléagineux, Cimenteries, Agroalimentaires, Télécoms, BTP, Médias, etc.

Les engagements proposés dans le programme de gouvernance du Président Macky SALL, doivent être le support principal pour booster l’émergence dans la mesure où ceux qui le défendent pensent que c’est le chemin du véritable développement et sont dans les dispositions de l’exécuter.
« Une politique se juge par ses résultats. » Charles Maurras


Modou FALL
Coordonnateur du Rassemblement pour la Vérité / DEGG MOO WOOR

Lundi 6 Mai 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015