Yaya Jammeh ne peut pas «gâter» les religieux du Sénégal mais plutôt ses stars …(Par Serigne Babacar Dieng)


Yaya Jammeh ne peut pas «gâter» les religieux du Sénégal mais plutôt ses stars …(Par Serigne Babacar Dieng)
Pratiquement l’homme fort de la Gambie, son excellence Yaya Jammeh s’affiche publiquement en deux façons soit en treillis militaire soit en boubou blanc. Pour le premier, on peut le comprendre, il est toujours soldat, ce qui s’accommode bien avec sa rigueur, son franc-parler, son arrogance mais pour le second on a du mal à le suivre.
Avec tous les accessoires religieux qu’il porte en lui à savoir le chapelet toujours à la main, le bonnet blanc, l’écharpe blanche, le Saint Coran à la main, la canne, les babouches blanches, on ne peut pas dire qu’il n’est pas un fervent croyant.
Tout de même, on lui reproche d’être un dictateur, un tortionnaire, un «baffoueur» des droits de l’Homme presque de tout mais personne ne peut dire qu’il n’est pas musulman si on se réfère juste à son port vestimentaire.
Est-ce qu’il œuvre vraiment pour l’Islam , on pourrait pas le dire au niveau du Sénégal dans la mesure où on devrait lire dans la presse locale que Yaya Jammeh a offert des millions, des voitures, des maisons ou des terrains à des guides religieux (des prêcheurs ou des Imams par exemple) et l’opinion louera ce geste si noble mais il a préféré les donner à des danseuses, des chanteurs, des lutteurs et des communicateurs traditionnels ,c’est son droit le plus absolu mais cela aurait été beaucoup plus judicieux de les donner à des gens qui travaillent exclusivement pour Dieu.
Certes l’habit ne fait pas le moine malgré qu’on connait sa position sur l’homosexualité, sur l’excision des filles, sur le mariage forcé, sur les deux Korité et  les deux Tabaski, sur la dépigmentation bref sur l’application de la Charria.
Il a déjà «gâté» les lutteurs Balla gaye 2, Eumeu Séne, les danseuses Ndéye Guéye, Aïda Dada, les chanteurs, Ouza Diallo, Assane Ndiaye, Viviane, Titi, les communicateurs traditionnels, Bécaye Mbaye, Lamine Samba, que de « taches noires » sur son joli boubou blanc qui lui va si bien.
Peut-être, à un de ces quatre, il gâtera aussi de millions les deux prêcheurs les plus populaires que sont Iran Ndao et Alioune Sall, pour laver ces taches tenaces, eux aussi sont des stars incontestées, n’est ce  pas Yaya ou bien «gâter» des religieux portent la poisse à votre règne, la question mérite d’être posée car il reflète le portrait craché voire «vomi» du parfait musulman.
 
Serigne Babacar Dieng
diengserignebabacar@gmail.com
Dimanche 9 Octobre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :