YÉKINI, ÉCURIE NDAKARU : « Peut-être que je vais perdre mes repères... »

Contrairement à Lac de Guiers 2 qui, la veille (mardi), s’est contenté quelques exercices de boxe, Yékini (Ndakaru), lui, a opté pour la lutte pure ce jeudi, à la Médina. Et torse nu s’il vous plait ! Comme pour impressionner son monde, il a enlevé son tee-shirt avant de procéder aux contacts. Il termine cet Open-press par des pas de danse endiablés puis un face-à-face avec les journalistes. Extraits.


YÉKINI, ÉCURIE NDAKARU : « Peut-être que je vais perdre mes repères... »
Etat de forme

« Je m’entraine normalement depuis que je me suis soigné. Ce, dans l’attente d’un combat. Il n’y a donc pas eu de changement dans ce sens. Si tu ne le fais pas, tu ne seras pas prêt le jour J. Sinon, il y a des gens qui ne méritent pas qu’on leur réponde. J’ai un staff avec qui je discute de la conduite à tenir à chaque fois que je sors d’un combat. »

L’adversaire

« A chacun, sa nature. Je ne suis du genre à épiloguer sur mon adversaire. Pour la bonne et simple raison que c’est ce que je veux faire qui m’intéresse. Après, je passe à autre chose.»

Le statut de favori

«Je ne peux pas désigner le favori dans ce combat. Cette tâche ne revient pas au lutteur qui doit livrer un combat. Seuls les spectateurs seront en mesure de dire.»

Combat-piège

«Je trouve qu’il n’y a pas exception en la matière. Tous les combats sont des combats-piège. A chaque fois, tu tombes sur un adversaire qui fera tout pour te battre. Ici, la différence est que suis resté trois ans sans lutter. Peut-être que je vais perdre mes repères. Mais si ça arrive, je vais voir où m’accrocher. Le combat peut durer trois minutes ou plus. C’est un lutteur, il peut dire qu’il va m’attendre pendant trois minutes et m’attaquer dès le coup de sifflet de l’arbitre. Je vais donc me préparer sur tous les plans.»

Enjeu... royal

«Ça sera un combat royal parce que les concernés se donnent à fond dans ce qu’ils font. La confrontation peut être rapide, tout comme peut-elle tirer en longueur. Je puis vous assurer en tout cas que sera un bon combat.»

Choc générationnel

«Il n’y a pas de catégorie en la matière car des lutteurs de la même génération peuvent s’affronter. C’est pourquoi, je l’ai toujours cité en parlant de mes potentiels adversaires.»

Bagarre

«C’est tout à fait normal qu’il mise sur la bagarre parce que c’est son point fort. Maintenant, s’il tente de me frapper, je vais esquiver et l’attraper. Il y a beaucoup de solutions en lutte. Il peut y avoir un Ko tout comme une chute par lutte pure et dure. Je ferais le nécessaire pour m’en sortir. Je ne veux pas perdre ce combat parce que je n’aime pas la défaite.»

Séance de contacts

«Les gens avec qui je travaille pour ce combat ne viennent pas dans l’écurie. On procède par sélection à chaque combat. Il y en a qui ne font même pas partie de l’écurie (Ndakaru). Yékini Jr (Door War) est de ce lot. Ce sont mes petits frères et je ne veux même pas en avoir d’autres. Ils ont dit beaucoup de choses, mais je vous assure qu’ils font tout pour que je remporte le combat.»

Mystique

«Le mystique et la lutte vont de pair. Tu t’entraines et tu fais ce que tu as à faire. La différence cette fois-ci, c’est que je gère moi-même les 95% du mystique. Parce qu’il faut, aussi, savoir tirer les leçons du passé (supposée trahison de Mansour Sakho, jusque là son plus fidèle compagnon). Ce n’est pas quelque chose que j’ai décidé, seul, mais je me suis entendu là-dessus avec mon staff.»

Fin de carrière

«Nul ne choisit d’être lutteur. C’est Dieu qui trace le chemin de chacun d’entre nous et si ça ne dépendait que de moi, j’aurais déjà arrêté la lutte. Je suis resté trois ans sans lutter, donc je vais aborder une autre phase qui doit démarrer le 24 juillet. Inchallah (S’il plait à Dieu), après cette date, je pourrais parler de la suite de mon carrière.»

Parcours

«La lutte m’a tout donné. Quand je débarquais à Dakar pour être lutteur, j’avais loué une chambre à Rebeuss et je payais 17500 FCfa par mois. Parfois, je n’arrivais pas à réunir la somme. Aujourd’hui, tous les gens me connaissent à cause de ce sport.»
Vendredi 15 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :