Wade interrompt le discours du leader de Vélingara


Wade interrompt le discours du leader de Vélingara

Le candidat des Forces alliées 2012 (FAL 2012), Abdoulaye Wade, a interrompu le discours de Lassana Soumboundou, leader de ‘’Vélingara souffre’’, après l’avoir invité à prendre la parole, dimanche, lors du meeting organisé par la coalition qui soutient sa candidature.

Ayant remarqué que beaucoup parmi les personnes qui assistaient au meeting arboraient la couleur rouge, le président Wade a demandé aux organisateurs de la manifestation d’aller chercher le dirigeant du mouvement.

Après une discussion de quelques minutes avec le leader de ‘’Vélingara souffre’’, le candidat des FAL retire le microphone des mains du maire de Vélingara qu’il remet au jeune.

Suivi des yeux comme un héros, ce dernier martèle aussitôt : ‘’Il n’y a pas à calculer et à chercher loin : deux plus deux font quatre. Et devant tout le monde, je dénonce (le fait] que le Gouvernement actuel n’a rien fait pour Vélingara. Les enfants, les jeunes et les femmes sont les principales victimes du mépris du gouvernement de l’alternance (…).’’

Mais le jeune a-t-il à peine commencé son discours que le président Wade, visiblement choqué, se lève de son siège pour lui retirer le micro et lui demander de descendre vite de la tribune.

D’ailleurs, le candidat des FAL a interrompu le meeting juste après deux autres allocutions de responsables qui ont abondé dans le même sens que Lassana Soumboundou.

Puis, il s’est envolé pour Médina Gounass, cité religieuse située à 60 km de la commune de Vélingara dont il rencontrera les guides religieux.

L’étape de Vélinga aura en tout cas été marquée par la démonstration des jeunes du mouvement ‘’Y en a marre’’. Lesquels ont tenu leurs promesses de chauffer la rue pour ‘’montrer’’ au président sortant Abdoulaye Wade que ‘’le gouvernement de l’alternance n’a rien fait en terme de réalisations’’.

Ainsi, ils n’ont pas tardé à se signaler dès qu’ils ont entendu le bruit de deux hélicoptères qui survolaient la ville de Vélingara.

Des slogans du genre ‘’Nous lui demandons de retirer sa candidature’’, ou encore ‘’il a fini’’ ont aussitôt fusé au terrain Boop, où les libéraux s’étaient fortement mobilisés.

Des cris qui ont poussé les jeunes du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir) à réagir. ‘’C’est une provocation. S’ils veulent manifester, ils n’ont qu’à attendre l’arrivée de leurs leaders qui n’ont aucun projet et programme à présenter aux populations du Sénégal’’, rétorque un jeune libéral.

Le face-à-face a duré des minutes avant que les deux groupes n’aperçoivent le cortège de Wade s’ébranler en direction du lieu abritant le meeting.

Lassana Soumboundou, dirigeant du ‘’Vélingara souffre’’, a alors fondu en larmes devant la presse. Des larmes que ses camarades ont essuyées avec des foulards et des brassards rouges.
APS

Dimanche 12 Février 2012




1.Posté par Deug_la vérité le 12/02/2012 17:16
Merci l'APS pour le courage que vous avez de relater les faits. wade ousttt!!!!

2.Posté par kolsen le 12/02/2012 17:33
habitants de Kolda il faut se rappeler du temps ou on envoyer vos enfants en prison pour un rien ,maintenant c'est à votre tour de montrer vos forces en bouttant ce vieux hors de l'avenue Roume in chalah le 26 fevrier 2012

3.Posté par yeurmandé le 12/02/2012 18:11
ON DIARAAAAMA Koldaaanaaabééé niii reklaaa!!!! Wade est fini.... IL FAUT QUE PARTOUT Où IL AILLE QUE LA JEUNESSE SE MOBILISE POUR LUI DIRE TROP C'EST TROP..... Préparez-vous à accueillir le Président MACKY qui est le salut pour un Sénégal nouveau.....

4.Posté par kasi le 12/02/2012 21:40
Campagne électorale en Casamance.
Mes chers compatriotes,
Abdoulaye Wade a envoyé Madicke Niang chez Yaya Jammeh la semaine dernière pour lui signifier de retenir Salif Sadio de ne pas perturber sa campagne électorale en Casamance, chose acquise. Wade a reçu la garantie de Jammeh et Salif Sadio que rien ne lui arrivera en Casamance. Wade se rend à Ziguinchor aujourd’hui.
Souvenez vous que lors des élections en Gambie au mois de Novembre 2011, les armes se sont tus et ont repris de toute belle des la première semaine de Décembre.
Wade a convenu avec Jammeh de perturber fortement la campagne des Opposants et du M23 en Casamance quitte à y avoir morts d’hommes. Les Candidats a la présidentielle et Alioune Tine sont fortement AVERTIS de veillez sur leurs personnes. Wade et Jammeh ont prévus d’en éliminer quelques uns.
Un Haut Grade Militaire Gambien m’a chargé de vous avertir et de vous dire que Wade et Jammeh tous deux dictateurs sanguinaires sont de connivences sur tout ce qui se passe en Sénégambie et la Casamance en particulier. Cet Officier de l’armée gambienne exhorte aussi l’armée sénégalaise de faire beaucoup attention car leur missions et celles de Wade et Jammeh n’ont pas les mêmes OBJECTIVES.
Prudence est le mot d’ordre pour les Opposants dans la campagne électorale en Casamance.
Merci pour attention et surtout faire véhiculer ce message SVP.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016