WIMBLEDON : Rafael Nadal mord le gazon

Des qualifications de Tsonga, Simon et Monfils au blues de Rafael Nadal, sorti par l’Allemand Dustin Brown, tout ce qu’il faut retenir de cette quatrième journée du tournoi londonien


WIMBLEDON : Rafael Nadal mord le gazon

Nikoloz Basilashvili, 153e mondial, n’avait jamais passé un tour en Grand Chelem avant de s’extraire des qualifications à Wimbledon. Le Géorgien, dont le père Nodar fut danseur de ballet, n’avait jamais remporté non plus un match sur gazon. Mercredi, le joueur de Tbilissi, 23 ans, s’est offert une autre «première» en battant un membre du Top 20 l’Espagnol Feliciano Lopez (16e) en cinq sets (7-5, 3-6, 6-3, 2-6, 6-4). Une vraie prouesse quand on sait que le serveur volleyeur ibérique, amoureux de l’herbe, avait atteint à trois reprises les quarts de finale à Londres (2005, 2008, 2011).

On pensait que la Française Alizé Cornet, pas souvent heureuse sur gazon, avait apprivoisé pour de bon cette surface en accédant pour la première fois en huitièmes après un exploit contre la N.1 Serena Williams l’an passé. Que nenni. La 27e joueuse mondiale, en manque de résultats cette saison, sauf à Roland-Garros (huitièmes), est tombée de haut face à la modeste Olga Govortsova, 122e mondiale, en trois sets 7-6 (8/6), 2-6, 6-1. Cornet, qui s’est récemment séparée de son entraîneur, la Serbe Biljana Veselinovic, devra vite réagir pour freiner la descente au classement.

Rafael Nadal n’y arrive plus. L’Espagnol, quatorze fois titré en Grand Chelem, dont deux fois à Londres (2008, 2010), a subi sa quatrième élimination consécutive avant les quarts de finale. Après l’Australien Nick Kyrgios l’an passé (8es de finale), c’est un Allemand, d’origine jamaïcaine, issu des qualifications, Dustin Brown (102emondiale), qui l’a éjecté (7-5, 3-6, 6-4, 6-4) prématurément du tournoi. Ce show-man au look qui ne passe pas inaperçu - coiffure rasta, piercings, débardeur - pourra se targuer d’avoir l’un des meilleurs bilan contre Nadal (2 victoires à 0) qu’il avait déjà battu il y a un an à Halle.

« Quitter Wimbledon, je m’en fous. Ce n’est pas un tournoi que j’aime bien. Tout est pourri ici. Je ne suis pas le seul à penser ça, mais peut-être le seul à le dir e ».

De l’Avignonnais, Benoît Paire, éliminé (2-6, 4-6, 6-3, 6-3, 6-3) par l’Espagnol Roberto Bautista

4 le nombre de membres du Top 10 déjà éliminées dans le tableau féminin. Ekaterina Makarova (N.8) a accompagné vers la sortie Simona Halep (N.3), Ana Ivanovic (N.7) et Carla Suarez-Navarro (N.9).

La journée a été mitigée pour les Français. Cornet, Paire et Nicolas Mahut, qui a subi la loi du Tchèque Tomas Berdych (N.6), sont passés à la trappe, alors que Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon et Gaël Monfils, vainqueur de son duel 10 0 % français face à Adrian Mannarino, ont rallié le troisième tour

« La Mon f » aura droit à un autre choc franco-français, pour son prochain match, contre son grand copain Simon. Richard Gasquet et Kristina Mladenovic seront les premiers à tenter de s’inviter en seconde semaine, vendredi, face à Grigor Dimitrov (N.11) et Victoria Azarenka (N.23). Tsonga affrontera, lui, le géant croate Ivo Karlovic.


Vendredi 3 Juillet 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :