WAKHNAKO DEF NAKO : Lettre ouverte à un homme d'honneur


WAKHNAKO DEF NAKO : Lettre ouverte à un homme d'honneur

Excellence Mr le Président de la République

  Les Grands Hommes évacuent leurs ambitions, dominent leur sentiment , font face avec brio aux  pressions tous azimuts   pour honorer leur devoir . Pendant ce temps les autres, avec un œil humecté de passions humaines et passagères, courbent  l'échine  et acceptent en silence un sort qui les dégrade  moralement .
>         
> Excellence Monsieur le Président de la République. !   La décision que vous venez de prendre de réduire  le mandat présidentiel de 7 à 5 ans et de vous l’appliquer se nourrit d'une conviction fortifiée par votre expérience personnelle du pouvoir, sa fragilité  et  son immense complexité. Elle se nourrit surtout de conscience de la tâche qui est la vôtre en ce moment de l’histoire de notre pays .Par ce geste de grande  portée symbolique, vous prouvez à l’Afrique toute entière et au monde  que vous êtes totalement soumis à l’esprit  et à la discipline des hommes libres.
>
>   Vous l’avez déjà dit,  le  9 novembre 2008,  ce jour  où vous aviez pris date avec les Sénégalais en démissionnant de toutes vos fonctions à l’Assemblée nationale et au PDS : "Je demeure convaincu que l’engagement politique peut s’accomder de l’éthique, de la morale et de la loyauté" 

     Monsieur le Président, ! vous venez de prendre une décision difficile mais   exaltante . Quelle est belle cette leçon de sagesse que vous venez de donner à la classe politique sénégalaise dans son ensemble et tous les dirigeants d’Afrique !   

  Avec le nouveau statut de l’opposition que vous proposez dans la nouvelle Constitution, on découvre  que, rien finalement ne procédera plus de la volonté  d’un seul homme, d’un seul Parti. Vous avez fait le choix en toute liberté  d’élargir les droits du Parlement, de reconnaitre les Collectivités locales dans leur liberté, de laisser à des autorités indépendantes  le droit de désigner deux membres du Conseil Constitutionnel, de promouvoir les droits des Citoyennes et des  Citoyens  à participer aux débats qui les concernent et à solliciter le suffrage des Sénégalais sans passer par les Partis politiques.
     On ne transige pas avec les fondamentaux  du rayonnement et de l'influence  de notre pays dans le monde,  l’attachement à la démocratie et aux droits de l’homme, la défense des libertés publiques et la pluralité  des opinions , l’hospitalité et la tolérance. Vous venez de porter de la plus belle des manières, les valeurs du Sénégal dans le monde, en le repositionnant dans l’histoire.
     Votre culte  du sacrifice force  le respect de la nation toute entière.
   C'est pourquoi , Excellence Mr Le Président de la République , il convient d'obtenir votre pardon voire votre clémence vis a vis d'adversaires politiques en délicatesse avec la justice, comme gage d'une décrispation qui ouvre le boulevard de la Concorde Nationale  
>     A l'heure  des choix, les  Sénégalaises et les Sénégalais  dans leur immense majorité auront  l’intelligence, le courage et la lucidité de savoir que votre mission à la tête de notre pays vient à peine de démarrer. Il est donc temps pour nous d’en assumer concrètement  la responsabilité    afin de vous garantir toutes les conditions d’une réélection à la tête du pays  et dès le premier tour .

  EL HADJI MALICK MBAYE
Président Fondateur du Mouvement Citoyen Gem Sa Bopp (MACKY 2012)

  Président de l'Association Nationale des Elus Départementaux (ANED) 

Samedi 23 Janvier 2016




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016