WADE CONFOND TOUBA ET TRIBUNE POLITIQUE (Aïssatou Ndiaye)


WADE CONFOND TOUBA ET TRIBUNE POLITIQUE (Aïssatou Ndiaye)
La dernière sortie de Wade dans la ville Sainte de Touba a fini de nous convaincre que l’ancien Président Abdoulaye Wade ne voue aucun respect à son successeur le Président Macky SALL. Ce dernier a eu toujours l’élégance de le traiter royalement avec tout le respect dû à son rang mais Wade ne rate jamais l’occasion de sous-estimer notre Président de la République. 
La ville sainte de Touba n’est pas une tribune politique mais un lieu de recueillement et de dévotion.
De plus en plus est agité l’idée de retrouvailles entre les deux hommes. Ce scénario de retrouvailles politiques entre les deux formations politiques est soulevé dans l’unique but d’obtenir le scalp du Président Macky Sall. La raclée subie en 2012 par Wade est encore indigeste. En plus, le maître assistant impuissant au spectacle de l’élève qui le dépasse, de par le génie politique et en termes de réalisations pour son premier  mandat, cherche à tout saborder quitte à utiliser dangereusement les confréries. La Honte ne l’habite point après des années de pouvoir passées à berner la ville de Bamba.
Le Président Macky SALL gagnerait plus à consolider la coalition Benno Bokk Yaakar qu’à se retrouver politiquement avec Abdoulaye WADE qui est toujours dans ses petits calculs.
L’avenir de la coalition Benno Bokk Yaakar est plus que radieuse. C’est une coalition que l’histoire politique des peuples au-delà du Sénégal retiendra. Pour la première fois, de grands leaders politiques à la tête de parti représentatif se mobilisent pour une stabilité sociale du pays et pour soutenir le gouvernement. La relation de confiance et de cordialité qui a fini par s’installer entre les leaders de Benno Bokk Yaakar est un exemple éloquent des liens de solidarité qui unissent et fondent notre peuple. La clé d’une victoire écrasante pour le Président Macky Sall est à trouver dans le dynamisme de Benno Bokk Yaakar et un rapprochement avec la jeunesse. Forcément cela fait mal à celui qui confond politique et fourberie. Omar Sarr retiendra la leçon comme tant d’autres avant lui. 
Le Président Macky Sall a un programme sérieux qui s’appelle le Programme Sénégal Emergent, constituant ainsi un legs pour les générations futures. Le PSE visible sur le plan économique comme le confirme l’avis des bailleurs de fonds ; le PSE visible sur le plan des infrastructures avec le pôle urbain de Diamniadio et surtout routières avec l’autoroute Ila Touba entre autres ; le PSE visible sur le plan de l’éducation avec la construction de nombreuses infrastructures scolaires sans oublier le plan zéro abri provisoire à court terme ; le PSE visible sur le plan social avec les bourses de sécurité sociale ; le PSE visible sur le plan de la santé avec la couverture maladie universelle et le système de couplé gagnant dans les postes de santé ; le PSE visible à travers le PUDC pour le monde rural ; on en passe. C’est d’ailleurs ce PSE qui a permis au Sénégal de sortir de l’imbroglio financier dans lequel s’était fourré l’Aéroport Blaise Diagne, la faute à une absence de stratégie de ses concepteurs.
 Aucun des opposants, qui ne font que jacasser tels des enfants dans une cour de récréation,  disposent d’un programme à ce jour. C’est là où commencent la supercherie et le sabotage. L’attitude républicaine qu’ils doivent adopter serait d’accompagner et de souhaiter la réussite d’une telle initiative qu’ils n’ont pas, en attendant le temps de l’évaluer. Ils prêchent le néant,  malheureusement pour eux.
Mardi 7 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :