Vulgarisation des œuvres du mouridisme en Afrique centrale : L’Association des petites filles de Serigne Touba installe une cellule au Gabon


Les œuvres de bienfaisance de Serigne Touba, Cheikh Ahmadou Bamba, sont inaliénables et ses disciples l’ont bien compris. Pour en faire bénéficier aux autres à travers le monde, l’Association « Manakhyloul Safia », regroupant les petites filles, les épouses et les talibés de ce vénéré homme que dirige Sokhna Ndèye Ndatté Mbacké plus connue sous le nom de Sokhna Dady Mbacké, a décidé d’installer une cellule d’ici peu dans la République du Gabon. « Cela nous permettra de mieux vulgariser nos œuvres de bienfaisance en Afrique Centrale », a-t-elle révélé. Dady Mbacké s’exprimait ce vendredi 27 mai 2016, à Sébikotane, devant la presse à l’occasion de la traditionnelle remise de don de nature aux nécessiteux de cette commune en début de chaque mois de ramadan. Cette manifestation qui en est à sa quatrième édition, est perpétrée en compagnie de son partenaire de taille, les Émirats Arabes unis (EAU).
Cette localité très particulière pour l’association des petites filles de Serigne Touba, vu sa position géographique, mais aussi du fait que le premier « bébé Achoura » y est né et porte le nom de Sokhna Mame Diarra Bousso, est choisie pour le démarrage du Programme « Panier de Ramadan ». Cet acte symbolique et humanitaire de haute portée musulmane qui se tient avant chaque début du mois de Ramadan, dira-telle, « sera célébré dans plusieurs régions du Sénégal ».
Ainsi, il est prévu la distribution de 150 paniers pour un montant global de 3,5 millions F CFA à des  nécessiteux (handicapés, veuves, orphelins et toute autre personne nécessiteuse) de la commune de Sébikotane, qui abrite la phase de démarrage. Chaque panier contient cinq litres d’huile, cinq kilogrammes de riz,  autant de kilogrammes en sucre, de couscous local et un kilogramme de dattes. Parlant de l’orphelinat construit sur un site de 2 900 m2 offert par les membres du Dahira et le maire de cette localité, la présidente des petites filles de Khadimou Rassoul de faire savoir qu’« il a besoin de soutien », vu son manque d’électricité après deux ans de demi de fonctionnement. Il abrite pour le moment 28 orphelins dont un triplé. Pour le maire de la commune, Abdoulaye Lo, prenant la parole, a pris un engagement ferme envers cet orphelinat, tout en décidant de le respecter. « D’ici trois mois l’orphelinat aura de l’électricité quitte à ce que je débourse de ma propre poche », s’est-il engagé.
Pour la partie émiratie représentée par le chargé des affaires à l’Ambassade, Aly Al Marzouri, a décidé de pérenniser ce partenariat avec la ville de Sébikotane. « Nous sommes disposés à travailler avec la mairie dans tous les domaines de développement », dira-t-il. Avant d’ajouter : « d’autres infrastructures seront construises dans ce site pour soutenir les femmes actrices de développement à réaliser leurs vœux ».
Samedi 28 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :