Voici l'intégralité de l'interview d'Idrissa Seck avec le groupe D- Média : « Rewmi dokhoul »


Voici l'intégralité de l'interview d'Idrissa Seck avec le groupe D- Média : « Rewmi dokhoul »
Aujourd’hui on est dans un champ, qu’est-ce qui explique votre présence ?
Je voudrai tout d’abord rendre grâce à Dieu, de l’opportunité de venir prendre part aux travaux d’élargissement des champs de Serigne Abdou Akim Mbacké sous la direction de mon beau frère et ami Serigne Moussa Mbacké Nawel. Vous l’avez dit, nous rendons tous à l’immense contribution de Serigne Touba au rayonnement de l’Islam et au développement économique du Sénégal et de l’Afrique. Nous sommes ici pour répondre à l’appel de Serigne Moussa Mbacké Nawel à qui ses pères ont confié une noble tâche de développement des champs de vénéré père, Serigne Abdou Akim Mbacké.

Idrissa, est-ce que l’agriculture vous intéresse particulièrement ?



Mais l’agriculture m’intéresse tout particulièrement parce que c’est à la base du développement. Tous les autres métiers qui existent naissent de l’agriculture. C’est uniquement lorsqu’il y’a un surplus agricole capable de nourrir d’autres personnes qui ne cultivent pas leur nourriture qu’il devient possible de générer d’autres métiers. Lorsque l’Etat est né en Egypte, en -2800 mais c’est parce qu’il y’a eu le néolithique qu’il y’a eu le développement de l’agriculture, qu’il y’a eu un surplus agricole qui permettait à des gens, rois pharaons des scribes et tous les autres de pouvoir se nourrir sans être obligés de cultiver eux-mêmes leur nourriture. Donc, l’agriculture est à la base de développement et de tous les autres métiers. Serigne Moussa Mbacké Nawel me racontait une anecdote forte succulente à ce sujet, il me disait qu’il y’avait un négociant qui recevait des hôtes à Dakar et qui en leur présentant le siège de son entreprise leur a dit vous voyez mon immeuble là, c’est Serigne Mbaye Diakhaté à Diourbel qui était un énorme paysan qui cultivait énormément d’arachide et le négociant disait à ses hôtes, mon immeuble là c’est Serigne Mbaye Diakhaté à Diourbel qui l’a cultivé. Ça veut dire donc, que c’est de l’effort des paysans que les autres métiers prospères.
Aujourd’hui, l’actualité c’est encore vous, sur ce point vous avez effectué une sortie et il y’a eu une réaction du Président de la République, quelle lecture en avez-vous fait ?


Je trouve la réaction du Président de la République intelligente. Je voudrai, tout d’abord, le remercier de respecter ma liberté d’expression et d’opinion sur laquelle au demeurant ni lui, ni personne d’autre n’a aucune prise. Parce que par la Grâce d’Allah, je me suis donné les moyens de garantir en toute circonstance ma liberté de penser, de parole et d’action. Je suis également satisfait qu’il ait dit qu’il restait concentré sur le bilan qu’il aura à présenter aux sénégalais et qu’il souhaite qu’au terme de son mandat que les sénégalais soient satisfaits de lui. C’est exactement ce que visent toutes mes alertes. A chaque fois que je prends la parole, c’est pour le pousser à demeurer concentrer sur cet objectif de livrer les promesses qu’il avait faites au peuple sénégalais. Vous vous souvenez, toutes mes alertes sont fragmentées et graduelles à mesure qu’on approche de l’échéance je deviens plus précis. A la Tabaski, j’avais dit que je n’ai pas noté d’avancée significative mais 6 mois c’est trop peu pour juger. Ce 25 mars 2013, j’ai dit, il est temps de presser le pas, « Rewmi doxoul », pour finir les chantiers de Wade et commencer les chantiers de Macky. Il est temps de presser le pas pour que dans trois mois le nouveau ministre en charge des inondations soulage les populations de cette catastrophe et que le ministre de l’agriculture fournisse ici par exemple des engrais et des semences de qualité pour le développement du Sénégal et pour notre croissance. Il est temps de presser le pas pour que les centrales électriques, les poteaux et les files électriques sortent de terre pour qu’enfin qu’on ne plaigne plus de délestage. Il est temps de presser le pas pour un soutien franc et massif au secteur privé pour qu’il puisse générer massivement ces emplois si vitaux pour notre jeunesse et pour notre pays. Vous savez, il ne reste plus que 4 ans, dont un de campagne électorale. Donc il ne reste que 3 ans, même si aucune crise majeure politique, sociale ne vient ralentir sa marche, Macky Sall n’a absolument aucun moyen de s’offrir le luxe d’un quelconque retard. Il doit presser le pas. Maintenant je suis content qu’il dise qu’il reste concentrer sur son bilan au terme du mandat. Et ce que je souhaite, c’est que les 25 mars 2014, 2015, 2016 mon propos soit réduit à une seule expression, bravo Monsieur le Président, les sénégalais sont satisfaits et moi aussi. Et si c’était le cas, ne vous étonnez même pas que je puisse postuler pour être le Directeur de campagne de sa réélection.
Si je comprends bien pour l’instant, vos critiques ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd, parce que Macky Sall a répondu, selon vous, favorablement à vos critiques.

Il a répondu favorablement à mes critiques. Je pense d’abord, qu’il a dit qu’il respectait ma liberté d’expression et de tond, deuxièmement qu’il restait concentrer sur le bilan, satisfaisant je l’espère qu’il aura à livrer aux sénégalais avant 2017. C’est ça le sens de mon interpellation.
Est-ce qu’il n’y pas un manque de solidarité, qu’en même de votre part, parce qu’il y’a eu un certain lever de bouclier des gens qui ont une position contraire ?
Comment comprendre votre réaction quand on sait que vous avez des députés, des ministres entre autre ?


Ah, vous avez raison ! Je l’ai entendu dire ça qu’il s’étonnait que quelqu’un qui est son allié qui a des ministres et des députés puisse parler comme je l’ai fait. Moi, c’est son étonnement qui m’étonne ! Parce que ma présence dans la coalition Benno Bokk Yaakaar, ou la présence de ministres issus de mon parti dans son gouvernement que par ailleurs je n’ai ni négocié, ni sollicité. Et je précise que le départ de ses ministres du gouvernement ne modifiera pas mon engagement dans Benno Bokk Yaakaar, pas plus que leur maintien n’enterrera ma liberté de dire la vérité en toute circonstance. Cela dit, en passant donc, la présence des députés à l’Assemblée nationale, tous ces facteurs là ne sauraient pas être des motifs d’enterrassions de ma liberté de parole. Je dirai en toute circonstance la vérité et je défendrai en toute circonstance les intérêts supérieurs du pays. S’agissant des députés, vous s’avez, nos députés ont été élus sur la même base que les députés de l’Apr, de l’Afp ou du Parti socialiste. Nous avons fait campagne pour la liste Benno Bokk Yaakaar, nous avons dépensé de l’argent, nous avons fait campagne le tour du Sénégal, pour que ces députés soient élus. Donc, ça ce n’est pas un cadeau, pas plus que le l’est, la nomination des ministres. Puisque, quand Macky Sall est venu chez moi solliciter mon soutien au deuxième tour, je lui avais dit que se sera un soutien qui ne sera ni négocié, sans contre partie, sans discutions. Voilà, je voulais clarifier cela.
Est-ce que les ministres de Rewmi seront toujours dans le gouvernement de Macky Sall ?


Ça, ça ne dépend que de Macky Sall lui même ! Moi ce n’est plus mon sujet. Les Ministres de Rewmi du jour où j’ai fait la proposition à Macky Sall, quand il m’a demandé des noms pour prendre Oumar Guèye et Pape Diouf, ils deviennent des Ministres de la République. Ils sont au service de l’Etat du Sénégal, ils ne sont pas au service de Rewmi ou de l’Apr, ou de l’Afp. Et de ce point de vue, ils obéissent aux injonctions du Président de la République et de son Premier ministre. C’est à eux de savoir s’ils sont satisfaits de leur travail ou pas. Mais moi, la seule obligation que j’ai c’est de leur dire de respecter la droiture, de respecter la loi, de respecter les règlements et de ne pas altérer l’image du parti qu’ils représentent dans cette équipe là, c’est tout. Mais pour le reste, c’est au conseil des ministres que ça se décide, ce n’est pas mon sujet.
Ça ne bouge, « Rewmi dokhoul », apparemment vous êtes insatisfaits pour l’instant !
Je suis insatisfait du bilan, d’étape à 1 an et j’ai dit, il est temps de presser le pas, parce qu’il y’a du travail.
Qu’en était-il quand vous étiez Premier ministre ?


Mais moi, mon bilan ne se discute pas. Je pense que tous les sénégalais en sont informés et satisfaits. Quand j’étais Premier ministre, le lendemain de ma déclaration de politique générale, il n’y avait plus de bons impayés au Sénégal. J’ai tenu à payer tous les bons dus aux paysans. J’ai fait recruter 15 000 fonctionnaires pour que des infirmières, des policiers, des gendarmes puissent aller servir dans des infirmeries, des polices et des salles de classe qui étaient fermées. Ensuite, j’ai atteint un taux de croissance de 6%, vous êtes à 2%. Personne n’a atteint ce niveau là. La politique économique que j’ai conduite, et que vous me permettrez là de rendre hommage à notre formidable administration des finances qui compte des Hauts fonctionnaires de classe mondiale, dont Sogué Diarri Sow de la Banque Centrale qui était mon conseiller économique à la Primature, de renouveler ma satisfaction à l’endroit de l’ancien Ministre des finances que j’avais présenté à Wade, Abdoulaye Diop et qu’il a gardé pendant 12 ans et qui a été doublement primé par les organismes indépendants comme étant le meilleur Ministre des finances de l’Afrique. Emerging Markets, qui est le journal de référence des Assemblées annuelles du fonds monétaire et de la Banque Mondiale à Washington l’a dit. L’autre magazine, Pinker, qui est édité par Faynel times de Londres l’a dit. Avec l’aide précieuse de cette équipe, nous avons pu obtenir l’atteinte du point d’achèvement PPTE, ça veut dire que tous les bailleurs de fonds ont été satisfaits, nous avons parachevé toutes les réformes économiques. Cela a eu pour conséquence, l’annulation de la dette PPTE qui n’a été accordée qu’à 16 pays dont 8 en Afrique, 4 en Asie et 4 en Amérique du Sud. Et cela avait généré pour le budget du Sénégal, 70 milliards de Francs CFA par an. C’est cette même politique économique qui a aboutit à l’Initiative d’annulation de la dette multilatérale (IADM) qui a fait qu’on a pardonné au Sénégal 1272 milliards de Francs CFA de dette internationale. C’est cette même politique économique qui a conduit à l’instrument de soutien à la politique économique l’ISPE qui n’a été accordée qu’à 5 pays dont le Sénégal par le Fonds monétaire international. Et cela a eu pour conséquence de dire au Sénégal qui ne voulait plus se contenter seulement des prêts que lui faisait le fonds monétaire international et qui correspondait à une demi-journée de recette fiscale annuelle, c’est-à-dire pas de quoi développer le pays, le fonds monétaire, nous nous avions choisi que le Fonds monétaire nous permette d’emprunter directement sur le marché financier mondial pour financer des secteurs porteurs de croissance. C’est ça qui a rendu possible le financement de l’électricité et le financement de l’autoroute à péage. Donc de ce point de vue là, plus les grappes de convergence vous vous en souvenez, j’avais entamé le développement de pôles économiques au niveau du Sénégal en dehors de Dakar. On n’a commencé par Thiès. Si on n’avait pas été freiné, aujourd’hui, 8 autres capitales régionales auraient été déjà équipées : Fatick, Diourbel, Matam, Dagana, Tambacounda, voilà ce que nous avons réalisé.
Sur le plan de l’éducation, les lycées pleuvaient, sous gestion, vous avez 30 000 bacheliers. Quand on est arrivé au pouvoir en 2000, il y’en avait que 9 000. Et plus important que ça, quand j’étais là, il y’avait de la discipline et de l’autorité dans la marche de l’Etat. Il n’y avait pas désordre .Ca c’est important.
L’ordre vient d’être rétabli par le Président ?
J’espère qu’il va rétablir l’ordre, j’espère qu’il va rétablir le développement.

Le Premier ministre pense qu’en réalité c’est lui l’économiste et que vous avez tenté à plusieurs reprises de rejoindre son école et que vous n’avez pas pu. Votre réaction ?

Je n’ai aucune réaction par rapport à cela, et croyez moi ce n’est pas du mépris à l’endroit du Premier ministre parce que je respecte chaque être humain qu’Allah a honoré et je ne me permettrais jamais de sous estimer qui que ce soit mais je lui répondrais pas.
Pourquoi ?
Parce que j’estime que c’est le Président de la République qui définie la Politique de la nation qui est digne de recevoir ma réponse parce que c’est lui qui décide, l’autre exécute. Donc, je réponds au Président de la République, à personne d’autre.
L’assertion selon laquelle Wade aurait laissé des caisses vides est une pure contre vérité vous savez le coran est formel et ne mêler pas le faut à la vérité ne cacher pas sciemment la vérité, vous m’ avez tous vu combattre Wade fermement pour lui éviter l’ignominie de la dévolution monarchique du pouvoir et l’ignominie d’un troisième mandat anti constitutionnel mais on peut tout reprocher a Wade sauf d’avoir laisser des caisses vides et le Président de la République en vertu du verset que je viens vous donner ne mêler pas le faut à la vérité ,ne cacher pas sciemment la vérité son premier ministre et le ministre des finances doivent dire aux Sénégalais qu’en mars 2012 Wade leur a laissé dans les caisses précisément 417. 907. 700. 000f CFA voila ce Wade à laisser en mars 2012 aux Sénégalais donc y’a pas de caisses vides c’est quoi cette histoires.
Mais c’est dans quel intérêt ?


Je n’en sais pas, poser la question à ce qui vous ont dit ça, moi je vous ai dit la vérité, et je prends en témoins le gouverneur de la Banque Centrale et la Représentante du Fond Monétaire International qui regarde quotidiennement la position nette du gouvernement, la PNG pour les experts pour évaluer et estimer la santé financière du pays. Wade à laisser une situation bien meilleure que celle que Diouf laissée en 2000.
La tribune avec actu24.net




Mardi 2 Avril 2013
Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par borom gualem gui le 03/04/2013 11:11
idy presi,je vous conseille d aller a nimjatt ziare mame cheikha cheikh saadbou khertou avant 2017,allahou akbar.

27.Posté par Zenit le 03/04/2013 10:28
nana l vre homme d'etat c Idy c l messi bravo idy du courage deug moy moudji

26.Posté par Ablaye WADE le 03/04/2013 10:07
DOUL REK

25.Posté par dception le 03/04/2013 01:33
je ne sais si ce kil di est vrai ou pas mais macky sall il décu les sénégal et ilest entrin d perdre du tps kil poura jamé rattrapé

24.Posté par NGB le 02/04/2013 23:33
Mr Seck de grâce laissez les gens travailler , vs aurez largement le temps de faire de politique

23.Posté par DIOP le 02/04/2013 21:20
Décidément moi je ne comprend pas comment un seul individu fut il Mr SECK peut il mettre en désarroi un état Car tout ce kil a dit on la déja entendu et personne na broncher khanna macky et ses siens ont peur d'idy et pourquoi éclairer moi svp je ne pige pas loukhéw

22.Posté par kocc le 02/04/2013 19:01
Vraiment idrissa tu nous fais chier.

21.Posté par LA RUPTURE le 02/04/2013 18:28
Comment les caisses d'un état peut il être vide? Mais un budget qui est voté en fin décembre 2011 à hauteur de plus de 2000 milliards et au bout de 3 mois de gestion à savoir de janvier à avril 2012 et dans ce budget il ne reste que 478 milliards dans les caisses comment sont les caisses dans ce cas mr Seck? Il faut qu'on soit un peu sérieux et que tu dises la vérité aux sénégalais.Nous avoir marre de la politique et nous ne sommes pas encore en campagne électorale pour se positionner comme le principal adversaire d'un président sortant. Tu risque de s'épuiser avant le départ. Gardes tes attaques et rejoins le peuple pour refaire le Sénégal détruit par vos précédents.Nous avons opté pour le changement en portant Macky au pouvoir avec la coalition BBY et celui qui trahit trahira la volonté du peuple et nous sévirons le moment venu contre le traître car nous le considérons comme quelqu'un qui n'est pas patriote.

20.Posté par DIOULA le 02/04/2013 17:26
IDRSSA
BAYIILL
PRESIDENT SENEGAL MOU LIGUEEY!!
MAKY A ETE CHOISI PAR OBAMA COMME UN SYMBOLE DE L AFRIQUE EMERGENTE
QUELQU UN QUI A COMMENCE Y A PAS LONGTEMPS MAIS QUI A POSE DES JALONS
EXTRAORDINAIRES EN MATIERE DE DEMOCRATIE ET DE BONNE GOUVERNANCE
TOUS LES SENEGALAIS DOIVENT ETRE FIERS DE PRESIDENT ET DOIVENT L AIDER A REUSSIR SA MISSION
MAKY EST TON FRERE TU DOIS LE CONSEILLER ET LE SOUTENIR AVANT QUICONQUE
LE RESTE SE FERA AVEC LE TEMPS
TU DOIS SAVOIR QUE C EST DIEU QUI DONNE LE POUVOIR
TES DOUG GUEENN AVEC WADE MAKY NE L ACCEPTERA PAS
SI TU N ES PAS CONTENT DE TA POSITION DANS BENNO MALGRE TON SCORE MISERABLE
LAISSE LE PRESIDENT TRAVAILLER ET EN 2007 TU TE PRESENTERAS SANS PROBLEME
TU N AS PAS LE DROIT D INSTALLER LE PAYS EN CAMPAGNE ELECTORAL
DONNE A MAKY LES MILLIARDS QUE TU T EST PARTAGE AVEC KARIM COMME CA IL POURRA SUBVENTIONNER LES PRIX DU RIZ ET DU CARBURANT
C EST MIEUX COMME CA AU LIEU DE NOUS TYMPANNISER A MORT DAND TON PROPRE INTERET
TU NE SERAS JAMAIS PRESIDENT
TU NE SERA PLUS PREMIER MINISTRE CAR TU TE CROIS PLUS INTELLIGENT QUE TOUT LE MONDE
ET LE SENAT A ETE DISSOUT SINON MAKY QUI N EST POINT RANCUNIER ETAIT CAPABLE DE TE NOMMER PRESIDENT DU SENAT

19.Posté par vieux le 02/04/2013 17:17
moi je ne crois pas aux informations qu'il a donné sur le montant laissé par Wade. Car le pds qui gérait les destinés du pays avait toute la latitude de démentir le gouvernement de macky avec des documents chiffrés, et il ne l'a jamais fait .

18.Posté par Gabriel le 02/04/2013 17:09
Qu'est ce que Idy a encore négocié avec Wade et sa famille. Je n'ai aucun doute que Idrissa Seck a encore comme d'habitude négocié avec le Président Wade. Il ne crois pas en tout ce qu'il dit, il a juste l'obligation (par rapport à des engagements pris avec Wade) d'attaquer Maky et son régime, pour protéger Karim en dressant l'opinion public contre Maky

17.Posté par mamadou le 02/04/2013 17:03
Cette déclaration de Idy nous conforte dans cette convition que depuis quelques années un gros complot fomenté par notre classe politique contre la nation Sénégalaise se trame!!! Et celà se fait avec la complicité de la majorité des organes de presse!! Et au fur et à mesure que nous tendrons vers des échéances électorales et surtout que les divergences se creuseront nous le comprendrons un peu plus et plus clairement.
Je suis de ceux qui ont lutté pour que Wade parte et donc ont voté Maky au second tour pour juste protéger notre constitution et notre décromatie parceque notre Sénégal survira à chacunde nous même si on se nomme Abdoulaye Wade? Nous ne croyions pas à Maky. Et d'ailleurs qui, en regardant dans le viseur et en étant honnête, peut croire en celui qui avec un petit pouvoir a voté dans l'illégalité, a insulté toute uncorporation a dit qu'un second tour dans noptre pays est un luxe qu'on ne devait pas se donner et ajouté que Wade est pour l'Afrique ce que Napoleon fut pour la France ce que Roosevelt fut pour les USA? Non assurément Maky n'est pas crédible mais c'est le choix des Sénégalais que nous sommes?
Cette excuse de Sénégal en lambeaux n'est même pas respectueuses pour ceux qui le disent! Nous vivions une tension sociale normale pour un pouvoir qui était en place depuis plus de dix années dans un état pauvre où la solution de tous les maux est impossible ajouté à celà les luttes politiciennes que tous les camps menaient à travers leurs sbires de journalistes et d'organes de presse qui manipulaient et modelaient l'opinion et c'est tout celà qui expliquait la situation que vivait le Pays.
Tout ce qui s'est alors dit des caisses vides de l'état au lendemain de la deuxième alternance était faux et démenti par les fonctionnaires des ministères concernés.
Que Maky nous décline ces objectifs de façon clairs et que nous tous, chacun dans son domaine fasse son boulot pour que le Sénégal s'en porte mieux!!!
Que les Idy, Niasse, Tanor et consorts laissent Maky gouverner et proposent au Sénégal et dans une position d'opposants des alternatves qui les feront choisir par les Sénégalais!!
Mrs les politiciens arrêter la prise d'otage!!!!! Le Sénégal ne la mérite pas!!!!!

16.Posté par BAPSY le 02/04/2013 16:14
no mais j comprend pas idy le gouvernement a annoncé k ls caisses de l’état sont vide depuis 2012 et il atand 2013 pour dire k c faux toi aussi respect un peut les sénégalais et pourquoi critiqué le gouvernement dans les média alors que vous pouvé l rencontré et il dit abdoul mbaye est un exécutant il na pas de bilan et lui ki demande son bilan soit un raisonnable si tu veu devenir président un jour

15.Posté par salla le 02/04/2013 15:36
kholyi sedena gnou jambar goor wakhatina thiey Idy mala beugue !!

14.Posté par zeus le 02/04/2013 15:31
c'est la vérité qui commence à jaillir par rapport à tous ces mensonges d'état depuis la campagne électoral jusqu'à maintenant avec la complicité de sois disant politologues de journalistes et sois disant société civil. Il reste maintenant la vérité sur les homosexuels.

13.Posté par campégne le 02/04/2013 15:24
ce idy seck c'est un guéwel qui cache la vérité moi tout ce que je peux lui dire de laisser les versets du coran qu'il vaut embroyer les.98% des politiciens sénégalais st enrichis au dos de ns pauvre sénégalais.lui il en fait parti il ya ps umacky ne personnes milladaires honnete a priori lui idy seck il décaissé 42 millards des sénégalais des chantiers de thiés pour investir en campégne la ou il réside en France je suis de la j'ai ps vu du bien de ces gens .si il parle de allah il doit savoir c'est allh qui a donné cet poste a macky sall.un satan c'est une personne qui passe a parler que du mauvais des gens j'ai 4 cassettes de idy la ou il insulte Wade il a dit tout de mauvais a ce vieux .je sais que macky est très intelligent pour ne pas répondre a ce gas parceque c'est sa posture qui tue Idrissa d'ici 2017 c'est longue il ya bcp de places réservé o cimetiére.en plus c'est gas qui ne connait l'etat puisque il gueule trop .un secret d'etat doit etre garder on expose ps a la place public.ce qu'il a fait a Wade il ne peut l'avoir avec macky jusqu'à la fin du monde.c'est le bon créateur qui va guider macky président et l'assistera amine.tout sénégalais prie pour macky sall pour l'intérêt du pays.ns avons vu ces images o mali la stabilité du pays c'est des bonnes parole.il faut ns rendre nos millards idy le pays en a besoin .on ne pardonne personne qui bouffent notre argent ds des conditions anormales.pauvre idy tu souffre.ta souffrance vient de commencer avec macky sall tu vas te taire ilne va jamais de te répondreparceque lui il a dit alhamdoulilahi et dieu merci: ingénieur ,directeur pétrosen ministre des mines; ministre d'etat de l'intérieur premier ministre , président de l' assemblée nationale O SOMMET PRESIDENT DE LA R2PUBLIQUE DU SENEGAL alhamdoulilahi rabill alamina allah.rien a dire c'estDIEU seul qui peut faire sa .macky sall remercie o bon dieu chaque respiration tu es seul président o monde qui a eu sa sans tricherie avec de la dicipline. do morom ga yi .yallah mola tek fi .gnoun dankoye santa

12.Posté par Suxxali Kaolack le 02/04/2013 14:52

Mais Idrissa pourquoi a cote des critiques vous n'avez pas lister les réalisations en 360 jours de magistère , héritant d'un pays en lambeau ou tout est a refaire ,tout est a redresser jusqu'aux moeurs des gens .
Soyez un peu indulgent pour qu'on puisse vous écouter , jouer sur le desaroi des populations est un exercice risqué .
Le President avait Diouf avait laissé au President Wade 187 milliards , 12 ans apres compte non tenu de beaucoup de paramètres socio economiques Wade n a laissé que le double et encore que ABLAYE DIop vous a donné de faux chiffres

11.Posté par nana le 02/04/2013 14:17
Idy est tout sauf un homme d'etat.do dara , gueumoul kou doul bopam.walkhass

10.Posté par Marabi le 02/04/2013 14:11
Il est vrai qu'il n 'a rien compris "sans commentaires ". Car les recettes entrent au courant de l'année. Donc il est irréfléchi de dire que 80% du budget a été exécuté alors qu'on était à deux mois. Donnons un exemple: un budget de 2000 milliards sur 12 mois donne un pourcentage d’exécution proportionnel de 2 mois à 17% et non 80%.

Tout pour le Sénégal notre cher pays.

9.Posté par SANS COMMENTAIRE n''a rien compris le 02/04/2013 13:03
Comment on peut exécuter 80% d'un budget dont recettes viennent en majorité des impôts et taxes mensuels. Réfléchis un peu way!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

1 2


Dans la même rubrique :