Visite à Podor : Wade entre en campagne


Visite à Podor : Wade entre en campagne
C’est désormais officiel : Wade ira bien à Podor d’où il va démarrer sa pré-campagne pour l’élection présidentielle de 2012. Avant-hier, recevant ses alliés des Fal 2012, il a confirmé son déplacement sur Walaldé (département de Podor). De sources proches de responsables libéraux, Walf apprend que le président de la République va, outre la centrale électrique de Walaldé, inaugurer le pont de Ngouye, le radier submersible qui se trouve entre Ngouye et Saldé, le centre de santé de Galoya ainsi que celui de Pété.
Déjà, c’est le branle-bas de combat au sein des écuries libérales. Pris de court, beaucoup de responsables libéraux sont en train de multiplier les coups de fil avec leur base pour réussir le pari de la mobilisation. Ancien député, ancien conseiller de la République, Président des transporteurs, Lobatt Fall ne compte pas être en reste. Celui qui se targue d’avoir reçu à déjeuner dans sa maison familiale de Thioubalel Lao les présidents Senghor et Diouf ne veut pas faire moins quand il s’agit d’accueillir le président Wade.

Ainsi, comme si la clameur publique relative au débat sur la validité de sa candidature ne l’ébranlait point, Wade est entré de plain-pied dans sa pré-campagne. Après Podor, tous les départements du Sénégal recevront le président de la République, candidat à sa succession pour un troisième mandat à la tête du Sénégal.

Abou KANE

( WALF )
Vendredi 11 Novembre 2011




1.Posté par bilal le 11/11/2011 11:07
Il est évident que dans cette presse sénégalaise il 'y a tellement de faux types qui sont à la solde de l'opposition. Vous perdez votre temps, votre jeu est découvert les populations ne vous accordent plus de crédit Wade est aimé par son peuple qui va le réélire en 2012

2.Posté par kabila le 11/11/2011 11:08
Il a fallut que je termine de lire l'article pour me rendre compte qu'il est d'un journaliste d'un quotidien. Au début je pensais à une contribution d'un militant du PS ou de L'AFP tellement cet article est partisan. Mais il faut aussi se dire qu'il n'y a pas une grande différence entre ses partis et Walfadjiri.

3.Posté par bira le 11/11/2011 11:08
"Il faut que le président annonce qu'il ne sera pas candidat avant toute discussion avec lui" voilà ce que l'opposition avait dit au Groupe des 6. Comment peut-on demander à un citoyen de renoncer à sa candidature (légitime) dans un pays démocratique avant toutes discussions?

4.Posté par black le 11/11/2011 11:09
Les conditions de Benno ont toujours montré l’absence véritable de leur disposition à aller discuté d'avec le président autour de l'essentiel. Ce qui les importe c'est d'être dans les médias, de toujours critiquer sans jamais proposer des solutions.

5.Posté par pythagor le 11/11/2011 11:09
Un président démocratiquement élu pour une durée bien déterminée, s'il appelle son opposition au dialogue c'est parce que il a le sens du partage. Maintenant si l'opposition est constituée de cancres elle se dit on tient le bon bout alors que ...............

6.Posté par mor le 11/11/2011 11:10
Quand on vous appelle au dialogue et que vous dites à votre potentiel interlocuteur de divorcer d'avec sa femme avant que le dialogue ne se tienne c'est à se demander si vous êtes disposés à dialoguer. C'est ce que l'opposition sénégalaise a toujours fait

7.Posté par bili le 11/11/2011 11:10
Un dialogue se fait entre deux personnes ou deux camp. La majorité en ce qui le concerne lance l'appel au dialogue et l'opposition sans conditions préalable doit pouvoir y répondre. Maintenant si elle est animée de mauvaise fois elle pose des conditions insensées

8.Posté par yahoo le 11/11/2011 11:11
Monsieur, le journaliste Wade n'a pas échoué dans sa mission pendant d'avec l'opposition pendant douze ans. La preuve il a réussi à maintenir la stabilité dans ce pays pendant toutes ces années. Malgré les menaces répétées des leaders de l’opposition.

9.Posté par babs le 11/11/2011 11:11
Il'y a une réelle manque de volonté de la part de l'opposition qui ne veut surtout pas du dialogue. Mais s'agissant du président Wade il est ouvert au dialogue et le montre toujours. Tout l'effort qu'il fourni dans ce sens milite pour la stabilité du pays.

10.Posté par biba le 11/11/2011 11:12
Mon cher GEORGE en lisant ton article on sent nettement de quel bord tu te situe. On ne peut pas t'interdire d'avoir un penchant pour un camp fusse t-il l'opposition mais relate la véracité des faits. Ce qui est constant est que Wade a toujours montré ses dispositions au dialogue.

11.Posté par bilal le 11/11/2011 11:13
En voilà qui travaille. Quand l'opposition peine à se mettre d'accord sur un candidat Wade quant à lui est de plein pied dans la campagne. Le temps perdu ne se rattrape jamais chers amis de l'opposition.

12.Posté par torodo le 11/11/2011 11:14
Le président Wade sera accueilli comme un roi dans le Fouta n'en déplaise à Aïssata Tall et les autres. La population du hall pular roule pour Wade et nous allons le lui montrer inchalah lors de sa visite

13.Posté par free le 11/11/2011 11:14
Il faut inaugurer toujours inaugurer, encore inaugurer. Voilà le slogan de Wade qui contrairement à monsieur forage et madame moulin inaugure des centrales électriques des postes de santé des hôpitaux des ponts des routes. Bilaye ki mo beugue Sénégal

14.Posté par amkoulel le 11/11/2011 11:15
Le fouta mobilisé comme un seul homme va accueillir le président de la république dans une liesse populaire afin de lui démontrer si besoin en été encore tout notre attachement et tout notre soutient en sa candidature.

15.Posté par biba le 11/11/2011 11:15
Ainsi, comme si la clameur publique relative au débat sur la validité de sa candidature ne l’ébranlait point, Wade est entré de plain-pied dans sa précampagne.
Il n’à point à se soucier de la validité de sa candidature. Cette dernière est porté pas plus de la majorité de population et il n'y pas meilleur juge que la volonté populaire



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016