Violence électorale : Barthélémy Dias parle de provocation et met le procureur de la République devant ses responsabilités


Cité parmi les acteurs de la violence qui a émaillé la campagne électorale ces dernières 48 heures, le maire de Mermoz Sacré Cœur a répondu à ses détracteurs. Rencontré à la levée du corps du directeur général de l'agence de la couverture maladie universelle, il a affirmé avoir répondu à la provocation. Et de préciser qu'il n'est pas établi qu'en période de campagne, le port d'une arme à feu est prohibé. L'un des investis de la coalition Manko Taxawu Sénégal à Dakar s'étonne par ailleurs que le procureur de la République ne se soit pas auto saisi pour faire la lumière sur les événements de ces derniers jours. Dans tous les cas, le jeune responsable politique fait savoir qu'il ne restera pas de marbre face à la provocation.
Dimanche 16 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :