Violations de la liberté d’expression : 142 incidents enregistrés à travers l’Afrique de l’Ouest en 2015


Au total, 142 incidents de violations de la liberté d’expression ont été enregistrés à travers l’Afrique de l’Ouest en 2015. Environ 90% des incidents ont été perpétrés contre les journalistes et les organisations de média, une situation qui met en lumière davantage l’importance des enjeux de la sûreté des journalistes dans la région. Les violations de la liberté de la presse étaient entre autres prédominantes sous formes d’arrestations, d’attaques, de menaces, de suspensions.
Le Directeur exécutif de la Fondation des médias pour l’Afrique de l’Ouest (Mfwa), Seulemana Braimah, a fait connaître ces chiffres lors d’une présentation sur la sûreté des journalistes en Afrique de l’Ouest au Centre international des affaires de Legon (Leciad) de l’Université du Ghana.
« La situation dans beaucoup de pays demeure soit la même ou est devenue pire que l’année précédente. Les violations enregistrées en 2015 représentent une augmentation de 40% de l’an 2014 passé », a-t-il expliqué. Le pire des auteurs de ces violations sont les agents de sécurité, les agences d’Etat et les groupes organisés. Les pays où les incidents sont les plus élevés sont le Nigeria (34), le Niger (16) et la Gambie (15). La Guinée et le Sénégal enregistrent chacun 11 cas. Le Ghana, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont chacun enregistré 10 violations. Le reste des pays sont le Bénin (7), la Sierra Leone (6), le Togo (4), le Mali (3), la Guinée Bissau (2), le Liberia (2) et la Mauritanie (1). Aucun incident n’a été enregistré au Cap Vert.

Mardi 5 Avril 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :