Vidéo insolite Thiès : Guerre des leaders sous l’œil de Macky SALL, l’APR court encore à sa perte


 Les militants fidèles à Siré Dia et Docteur Ndiaye ont vivement contesté hier la manière utilisée par les leaders de l'APR, pour faire revenir la paix au sein de l'APR thies.
D'après les rumeurs, ils ont entendu que le PR Macky SALL a désigné Thierno Alassane SALL pour diriger la commune et Augustin Tine pour piloter le département.
Les rumeurs de cette décision jugée incongrue n'est pas du goût des jeunes Apéristes et de la "base locale" qui prétendent n'avoir pas vu ces leaders depuis belles lurettes.
Ils ont crié leur ras le bol et ont failli en venir aux mains, en interrompant le discours de Abdou Mbow, et huant Thierno Alassane qui, d'après 
eux, a voulu minimisé le Docteur Pape Amadou Ndiaye, l'un des rares à avoir gagner son bureau de vote (contrairement à eux),
Le docteur Ndiaye n'étant même pas été invité à s'asseoir à la table d'honneur ainsi que Modou FALL venu représenter Siré DIA (absent pour cause de voyage) .
 Les contestataires les plus visibles de cette "réunion de la paix avortée" ont vivement fustigé ce qu'ils appellent "une injustice "inqualifiable  invivable et inacceptable à Thiès. Selon eux, Thierno Alassane SALL qui s'est longtemps absenté de la scène politique, ne peut pas être devant leur leader devenu incontestable à Thies au vu du travail important  de massification extraordinaire qu'il a eu à abattre au moment où ces "bureaucrates" débarquent d'on ne sait où, à la dernière heure, pour venir leur imposer quoi que ce soit, pour travailler (avec des discours voilés) à les reléguer au second plan. La réunion s'est terminé sans les maires du département: Mamadou Thiaw de Tassète, Talla Diagne de Tiénaba et momar Ciss de Keur Moussa qui sont partis à la premère heure des altercations sur la pointe des pieds au moment d'une bagarre au cours de laquelle, Lamine Gaye, très proche de Pape Siré Dia s'est cassé le bras.
D'après un observateur partisan de l'APR, si Macky SALL laisse encore les choses se faire à son insu à Thies, le spectre des élections locales guette l'APR et le triomphe du Non deviendra inévitable dans le fief du Rewmi où Idrissa Seck a fini d'appeler le même jour, tous ses partisans, à voter NON.
Jeudi 25 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :