(Vidéo choc) Au cœur de la bagarre de Grand-Yoff : Gangstérisme et banditisme dans la campagne électorale


L'argument de la force a encore pris le dessus sur la force de l'argument. Vendredi 14 juillet, des partisans de Khalifa Sall et ceux du ministre Mame Mbaye Niang en sont venus aux mains et aux gourdins à hauteur du pont de l'émergence. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les deux camps ne se sont pas fait de cadeaux.
 
Les échauffourées ont commencé peu avant la prière du crépuscule. Tout serait parti du refus catégorique des partisans du maire socialiste de Grand-Yoff de laisser la caravane du ministre Mame Mbaye Niang investir ce quartier. Et bonjour les dégâts!
 
La scène du pugilat était indescriptible selon des témoins interrogés par Dakaractu. Des armes blanches ( machettes, matraques électriques) sont sorties et certains de leurs détenteurs n'ont pas hésité à en faire usage. Ce qui a occasionné des blessés, dont certains grièvement. Ils seraient actuellement admis à la structure sanitaire Nabil Choucair.
 
Beaucoup de cas de vol ont été également enregistrés entre autres dégâts collatéraux. Des journalistes qui accompagnaient la tête de liste départementale de Benno Bokk Yakaar et qui ont tenté de le devancer à Grand-Yoff l'ont échappé belle. Leur voiture a été caillassée. Même si elle est intervenue tardivement, la police a procédé à des arrestations.
 
Les prochains jours vont sûrement être difficile pour les partisans du camp de Khalifa Sall qui selon plusieurs témoins ont été les précurseurs de ces violences.
Samedi 15 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :