Video: Le Discours de Serigne Bass Abdou Khadre lors de la visite de Macky Sall à Touba


Jeudi 26 Novembre 2015
Dakaractu




1.Posté par Etat le 26/11/2015 19:51
Ce n’est pas le khalife de Touba qui est contradictoire dans ses prises de position. C’est plutôt son porte-parole, et une bonne partie de son entourage, qui abusent de sa confiance et utilisent son image à des fins politiques. Le «ndiguel» supposé, émanant du khalife pour un accueil du résident Macky Sall, ne repose que sur du vent. Mais le khalife, tenu informé de ces manœuvres, ne démentira pas son porte-parole, pour des raisons que l’on sait.
Touba accepterait-il pour Macky Sall ce qu’il refuse à ses opposants politiques ? La question mérite d’être posée à la lumière des dernières actualités relatives à la visite du chef de l’Etat dans la cité religieuse. Une visite dont la forte médiatisation inquiète au plus haut niveau de la hiérarchie religieuse. Dont certains se demandent justement, comment cette intoxication de l’opinion sur un ndiguel prétendu, a pu prendre une telle ampleur, au regard des articles de presse commandités pour la circonstance, et de ce que des responsables du parti présidentiel sont prêts à déployer comme moyens financiers et matériels, dans le seul but de s’assurer une couverture médiatique de la visite qui n'en est pas la première et ne sera sans doute pas la dernière. Selon nos sources très au fait de ces manœuvres politiciennes internes et souterraines, un de ces responsables politiques qui n’a pas lésiné sur les moyens, veut s’assurer que toute la presse nationale fasse un travail de propagande digne de ce nom, au profit du chef de l’Etat attendu ce jeudi à Touba.
Le khalife, otage de son entourage ?
Quid de ces photos du président Macky Sall et de Serigne Bass Abdou Khadre, porte-parole du khalife, figurant sur des banderoles accrochées à tous les coins de rues ? Serigne Bass aurait-il pris sa carte d’adhésion à l’Alliance pour la république de Macky Sall ? Serait-il le directeur de campagne officieux du leader de l’Apr ? Les faits sont assez extraordinaires voire décevants, pour ne pas être relayés par un observateur averti. D’autant que le khalife lui-même avait défendu à son entourage, aux petits-fils de Serigne Touba et enfin aux hommes politiques de tous bords, d'introduire la politique dans la cité sacrée de Cheikh Ahmadou Bamba. Touba qui a jusqu’ici traité ses hôtes sur un même pied d’égalité, semble accorder des privilèges au leader de l’Apr qui ainsi, entre en campagne, à Touba, avec la complicité manifeste de proches du khalife, qui sont acquis à sa cause.

Plus de 20 millions de FCfa pour le transport des militants
Si l’on s’arrête un moment sur la mobilisation, on peut noter que le président Macky Sall est loin, très loin de la gestion vertueuse et sobre qui a marqué le début de son magistère. Aujourd'hui, place au gâchis, à la dilapidation des fonds politiques, des deniers publics de l’Etat par un parti politique au profit de sa clientèle politique. Car rien que le transport des militants, des différentes villes du pays vers Touba, va coûter pas moins de 20 millions de FCFa, étant donné que 450 cars ont été loués pour déverser, dans la cité de Serigne Touba, des hommes et des femmes vêtus de tee-shirts imprimés à coup de millions de francs Cfa,. Des milliers de militants nourris et blanchis, et qui n’auront d’autre tâche que d’occuper les rues de Touba, et d’applaudir à l’arrivée de Macky Sall. N’est-ce pas une manière ouverte de réintroduire la politique politicienne dans une ville qui aujourd’hui, est en train de spolier son image et son aura au profit d’intérêts pécuniaires.

N’ont pas tort, donc, ces voix autorisées mais inaudibles, qui estiment que le khalife de Touba, désintéressé des manœuvres politiciennes et des préoccupations mondaines, fait ici l’objet d’une «prise d’otage» qui ne dit pas son nom, par un entourage immédiat qui ne mérite plus sa confiance.
Babacar Mbaye



Dans la même rubrique :