Vidéo Délibération du conseil municipal: Notto Diobass vote Oui pour accueillir la réalisation du DAC

Les populations de Notto Diobass adhérent massivement à la réalisation du domaine agricole communautaire

Le Conseil municipal de la commune de Diobass s’est réuni ce lundi 18 avril 2016 dans la salle des délibérations de l’Hôtel de Ville, à l’effet de statuer sur les 1000 ha à affecter au Domaine Agricole Communautaire(DAC), les Taxes municipales et l’affectation de 3 ha de terres pour la construction du collège de Keur Madoro. Une séance présidée par le maire Alioune SARR, qui avait à ses côtés des membres de son cabinet, des hommes politiques, des chefs de villages. Le DAC, une vraie source d’espoir pour le terroir, a bénéficié de 5 milliards de FCFA.
Apres ce point essentiel, le conseil a examiné et a voté à l’unanimité la libération de 3 ha de terre pour la construction du collège de Keur Madoro. Sur ce volet, le maire a rappelé que depuis son accession à la tête du conseil, 9 collèges d’enseignement ont été réalisés. Le conseil a délibéré et voté avec une majorité écrasante, l’amélioration de l’assiette financière pour une augmentation plus substantielle des taxes municipales. Il s’agit de la taxe sur les spectacles fixée à 2000 frs CFA ; la demande d’autorisation pour construire, à 10.000 frs CFA. La taxe sur les vergers (25.000 frs), n’a pas pu être votée. Deux autres points n’ont pu être votés par le conseil : le projet foncier qui risque à terme de provoquer la colère et la sanction des populations. Et le maire Alioune SARR de préciser : « J’accepte de délibérer pour les parcelles à usage d’habitation mais non pour des fermiers ou des exploitants véreux qui ne se soucient que de leurs intérêts personnels. Mais s’il ya des partenaires qui sont prêts à s’installer, on va leur accorder des terres, mais avec une implication des populations, des chefs de villages, ainsi que des acteurs de développement.
Sur ce chapitre le maire prend l’exemple du domaine agricole communautaire qui sera logé dans les sites de Hanène jusqu’à Mbousnakh qui polarise plus de 17 villages. Je demande aux populations de garder leurs terres parce que si elles les vendent à vil prix, elles vont le regretter dans le futur avec toutes ces infrastructures qui vont émerger : l’aéroport de Diass, l’autoroute Ila Touba et le domaine agricole qui va bientôt voir le jour. »


Mardi 19 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :