Vide juridique autour de la profession : Les entreprises d’ingénierie conseil vont se constituer en ordre


Les entreprises d’ingénierie conseil du Sénégal vont se constituer en ordre. Une occasion de règlementer la vie interne du secteur. Cela permettra aussi de combler le vide juridique constaté a indiqué Mamadou Daffe, le Président de l’association de professionnels de l’Ingénierie Conseil du Sénégal et Directeur de l’Entreprise du Génie Conseil sénégalaise, IDEV ic qui organisait un Forum sur le thème : «Entreprise d’ingénierie conseil en Afrique, Enjeux, Défis et Parcours».
« Nous aurons des normes techniques, des prix à respecter. Mais aussi une déontologie  à gérer. Et lorsque nous serons ordre, le vide juridique va disparaitre et nous devrons obéir à des normes bien précises de gestion et de mise en œuvre de nos projets » a-t-il laissé entendre
Le forum visait à faire connaître aux acteurs publics la place et le rôle des entreprises d’Ingénieur Conseil (IC) dans la mise en œuvre des politiques publiques et le développement avec une participation à la conception, la construction et la gestion des différentes composantes socio-économiques.
Cependant selon  Mamadou Daffe, malgré un chiffre d’affaires d’une vingtaine de milliards et plus de 300 emplois permanents, le secteur est marginalisé.
« Nous pensons que nous devrions occuper une place importante dans le tissu économique, mais elle ne nous est malheureusement pas donnée parce que nous nous sentons marginalisés par cette autre expertise qui est étrangère, et à laquelle les marchés sont attribués».
Selon M Daffe, les entreprises sénégalaises compétissent contre des cabinets qui ont beaucoup de moyens, plus de références, et « malheureusement à intervention égale on ne peut pas peser la même chose ». C’est donc aux autorités dira-t-il,  « de nous accorder la préférence nationale pour faire en sorte que les ingénieurs soient employés et utilisés ».
Jeudi 15 Juin 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :