Victoria Beckham : son anecdote choc sur les Spice Girls et le porno


Victoria Beckham : son anecdote choc sur les Spice Girls et le porno

Les Spice Girls ont failli porter un tout autre nom. C'est en tout cas la révélation qu'a fait Victoria Beckham lors de son passage à New-York mercredi dernier. La femme de David Beckham a révélé que le célèbre groupe a failli porter le nom d'un site porno.

Les Spice Girls sont sans aucun doute le plus célèbre des girls bands des années 1990. Après plusieurs années de succès, les 5 jeunes femmes finissent par se séparer en 2001. Reconvertie dans la mode, Victoria Beckham parle très rarement de ses années de chanteuses, aux côtés de Geri Halliwell, Melanie BrownEmma Bunton et Melanie Chisholm.

Mais mercredi dernier, la femme de David Beckham a accepté de se confier sur les Spice Girls, lors d’une session de questions-réponses en public à New-York : "Je suis toujours proche de ces filles. Je suis très fière de ce qu’on a fait ensemble. On était juste cinq filles, pas très bonnes en solo, mais ensemble, on était plutôt géniales ! C’était vraiment du ‘girl power’".

 Au moment des auditions pour trouver les jeunes femmes qui constitueraient le groupe, Victoria Beckham a avoué qu’elle n’était pas destinée à une carrière de chanteuse : "J’ai étudié la danse pour l’enseigner. Si quelque chose tournait mal dans ma carrière, je pouvais toujours retourner à la danse. Des milliers de filles se sont présen­tées à l’au­di­tion pour le groupe. Il y avait la queue tout autour du studio. Tout le monde chan­tait de la pop. J’ai chanté Mein Herr de la comé­die musi­cale Cabaret, ce qui n’était vrai­ment pas la bonne chose à faire, mais c’était très intense".

"Nous devions nous appeler les Spicy Girls"

Si aujourd’hui le nom du groupe Spice Girls est devenu incontournable, il n’a failli jamais exister comme l’a révélé Victoria Beckham : "Au départ, nous devions nous appeler les ‘Spicy Girls’, puis on s’est rendu compte que c’était le nom d’un site porno. Cela n’aurait rien présagé de bon pour nous".

Dimanche 7 Juin 2015




Dans la même rubrique :