Vers une extension du réseau des agences de régulation


Vers une extension du réseau des agences de régulation
Le gouvernement du Sénégal compte étendre le réseau d’agences de régulation pour corriger les déséquilibres dans tous les secteurs d’activité, a indiqué, samedi, à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), le ministre d’Etat, Abdoulaye Diop, ministre de l’Economie et des Finances.

‘’Le Sénégal dispose de plusieurs agences de régulation dans des domaines aussi variés que les télécommunications, le marché public, l’énergie. Mais nous allons créer d’autres structures de régulation pour épouser les autres domaines d’activité’’, a dit le ministre lors d’une cérémonie de remise de diplômes de masters professionnels en Droit de la régulation.

La création d’agences de régulations indépendantes, a-t-il poursuivi, relève d’une véritable innovation dans le paysage institutionnel national. ‘’Une forte demande de régulation s’exprime dans la plupart des pays, c’est pourquoi le Sénégal ne peut pas être en reste dans la réflexion pour la maîtrise de ce concept’’, a-t-il dit.

‘’La régulation est une exigence politique dans la bonne gouvernance parce qu’elle permet de corriger les déséquilibres’’, selon Abdoulaye Diop, parrain de la deuxième promotion qui compte 19 nouveaux régulateurs dans divers domaines.

‘’Nous avons des ingénieurs financiers, des inspecteurs du trésor, des journalistes, des télécommunicants et des cadres de la haute administration’’, a expliqué Abdoulaye Sakho, fondateur dudit master.

Le ministre de l’Economie et des Finances s’est félicité, devant les autorités universitaires, de l’instauration d’un master en régulation dans le programme académique de l’université Cheikh Anta Diop.

‘’Avec des régulateurs bien formés, l’Etat va pouvoir pallier ses déficiences de l’administration classique dans un environnement de plus en plus ouvert et incertain’’, a dit Abdoulaye Diop.

( APS )
Samedi 29 Octobre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016